La croisières’amuse

Par Journal Accès

Marie-Claude du Cap

10 juillet

J’ai quitté Selcuk de manière un peu chaotique. Le matin de mon tour guidé pour Pamukale, j’ai réalisé que je pourrai profiter de ce tour pour me rapprocher de la mer. C’est donc en vitesse que j’ai fait mon sac et que je suis partie visiter Pamukale qui est une montagne de calcium. Cet endroit beaucoup trop bien aménagé attire beaucoup trop de touristes. Mais bon, les vertus de ses eaux m’ont convaincue de faire tremper mes pieds dans une bassine et de me faire manger la peau morte des pieds par des petits poissons. Wow! je le conseille à tous. Au début ça surprend et ça chatouille. Quelle pédicure! Ensuite j’ai pris un bus pour Fethiye. Il s’avère que j’ai sauvé plus de 8h de bus en ayant un départ chaotique. Ça en valait vraiment la chandelle.

 

Fethiye est magnifique. Mon auberge qui est vraiment bien située tout près du port, s’avère excellente. Bien que je réside dans 12 mètres carrés avec cinq autres personnes, le petit-déjeuner et le staff plus qu’accueillant en valent la chandelle. Je recommande chaudement le Fethiye Guesthouse.

 

12 juillet

Je sais… je fais pitié… je vous écris de mon luxueux bateau qui vogue sur la méditerranée. Nous sommes présentement amarrés pour la nuit. C’est ma 3e nuit et la dernière mais j’en prendrais au moins 10 autres. Il s’agit de ma 1re croisière mais définitivement pas la dernière.

 

Mon aventure maritime a débuté tout près d’Olympos et se terminera à Fethiye. Entre les deux ports, nous faisons quelques arrêts pour visiter des villages pittoresques et y manger de la crème glacée. On arrête également très souvent pour nager. L’eau est magnifique: claire, transparente, chaude… je passe des heures à explorer les récifs, à jouer avec les autres personnes du bateau. Quelle chance nous avons eue. Nous nous entendons tous très bien. Nous avons le même âge et tous la même passion pour les voyages. Nous échangeons nos histoires et nos conseils de voyageurs aguerris.  Mes heures à bord sont comptées: une dernière nuit, one last sail et nous serons au port à échanger courriels et noms facebook en espérant tous se recroiser à un moment ou un autre. D’ailleurs, je me suis trouvé des amis pour partager mon repas de fête à Istanbul le 1er août prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de