La CSN adopte la Charte des paysages naturels et bâtis des Laurentides

Par Eric-Olivier Dallard

La CSN a profité de son 26e Congrès régional pour souligner son intérêt vis-à-vis des causes environnementales en adhérant à la Charte des paysages naturels et bâtis des Laurentides.

Réunis en congrès à Tremblant, les quelques 150 représentants des divers syndicats associés à la Confédération des syndicats nationaux de la région des Laurentides ont adopté onze résolutions portant sur l’environnement et le développement durable, la condition des femmes, le décrochage scolaire et les jeunes et la santé et sécurité au travail.

Inquiets de la désaffection générale de ses membres à l’égard de la politique, le Conseil souhaite accentuer l’éducation afin que ceux-ci se réapproprient un champ d’action primordial pour l’avancement de la société civile.

Les dirigeants du congrès ont rappelé que plus de 8000 membres de la région ont été affectés par le décret de la loi 142, adopté par le gouvernement Charest en décembre dernier. «On souhaite des emplois de qualité dans les Laurentides, a confié la présidente du Conseil central des Laurentides», Louise Jetté, qui a rappelé l’écart existant entre les salaires versés dans les Basses-Laurentides et les régions les plus au nord (33 576) $ à Thérèse-de-Blainville à 20 270$ par habitant dans Labelle). Mme Jetté prétend qu’une plus grande syndicalisation des travailleurs permettra un développement qui tiendra en compte l’environnement, la création d’emplois ainsi

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de