La CSN propose à la MRC d’Antoine Labelle de défrayer les coûts d’un plan d’affaire

Par Journal Accès

Centre de tri marchand

La CSN a offert au Conseil des maires, réunis à Mont-Laurier, de financer un plan d’affaire afin d’explorer concrètement le maintien et l’expansion du centre de tri marchand.
«Nous croyons dans le potentiel de la région, dans le potentiel des hommes et des femmes qui travaillent au centre de tri et, avec un plan d’affaire, vous pourrez prendre une décision éclairée qui va dans le sens de la dignité et de l’autonomie de la région des Hautes-Laurentides», a déclaré madame Josette Côté, conseillère syndicale FEESP-CSN du syndicat, lors de la présentation de cette proposition au Conseil des maires, le 26 octobre.

Certains maires ont semblé surpris d’une telle proposition. Pour le syndicat, ce qui est surprenant, c’est que cette proposition ne soit pas venu de la part de la direction du centre de tri. «Le retrait de la MRC des Laurentides fait peser une menace sur le centre de tri et la direction ne réagit pas. C’est le syndicat et la CSN qui proposent la réalisation d’un plan d’affaire. La direction n’a même pas mis en application les recommandations connues depuis le mois d’août afin de redresser la situation du centre», s’est étonné Pierre Morabito, conseiller CSN dans la région des Laurentides.

La CSN a besoin de la collaboration de la MRC d’Antoine Labelle afin de réaliser le plan d’affaire proposé.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Régie intermunicipale des Hautes-Laurentides – CSN regroupe 47 travailleurs et est affilié à la FEESP et au Conseil central des Laurentides.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de