La meilleure brioche de carême

Par Production Accès
La meilleure brioche de carême

Éditorial

Par Joëlle Currat
Directrice de l’information

redaction@journalacces.ca

 

La fête de Pâques se sera fait attendre cette année. Tout comme le printemps…

Peu importe le temps qu’il fait, j’ai toujours aimé cette célébration, tout d’abord parce qu’elle se situe à un moment de l’année où la nature renaît, où l’on sent les énergies du renouveau. Il y a aussi toutes ces activités qu’on pratique en famille : la chasse aux œufs, la cueillette de l’eau de Pâques et la confection de décorations colorées qui redonnent vie à nos tables.

Mais si j’affectionne la fête de Pâques, c’est également pour son symbolisme, défini dans le christianisme sous le terme de résurrection. Après la « mort » que représente l’hiver et son caractère austère et parfois déprimant, voilà que la lumière domine à nouveau. Au-delà de toute religion, c’est un rappel que l’être humain a la possibilité de transcender ce qui l’alourdit et obscurcit sa vie pour trouver en lui la lumière – les ressources et l’inspiration – qui le guidera et le réconfortera pour le reste de l’année.

La brioche gourmande

Il ne faut pas se le cacher, si on aime Pâques, c’est aussi pour son aspect festif et gourmand. À nous les gigots et les jambons à l’os, les brunchs à rallonge arrosés de sirop d’érable, sans oublier les œufs, les lapins et tout ce que vous voulez en chocolat!

Mais ce que je préfère par-dessus tout, ce sont les brioches de carême. Une tradition qui m’était inconnue avant que j’arrive au Québec il y a 25 ans et que je poursuis assidûment depuis. Une pâtisserie toute simple pourtant, puisqu’il s’agit d’un petit pain brioché avec une croix en glaçage sur le dessus. Les goûts diffèrent à leur sujet, certains ne jurant que par leur mie aérée et humide, alors que d’autres leur préfèrent une texture plus dense, plus compacte. On optera soit pour l’authentique, le goût nature, ou pour une « toute garnie » avec sa cannelle, ses fruits confits et ses raisins secs.

J’ai goûté pour la première fois à cette petite merveille alors que je me promenais à Saint-Bruno, sur la Rive-Sud de Montréal. Roulant sur la 116, je me suis arrêtée dans une boulangerie au bord de la route pour faire quelques emplettes. Il y avait là une dame qui proposait ses brioches de carême faites maison. Me voyant intriguée par ce produit que je ne connaissais pas, elle m’en tendit un morceau. Révélation! Je n’ai jamais mangé une si bonne brioche de ma vie. Depuis ce jour-là, j’en ai cherché partout et en ai dégusté de toutes les sortes. Mais aucune n’est arrivée à l’égaler. Et je ne suis jamais retournée à Saint-Bruno…

Appel à tous

Je me demande maintenant si je trouverais ma nouvelle meilleure brioche de carême dans les Laurentides. Est-ce que vous pourriez m’aider dans ma recherche ? Je sais que les meilleurs produits sont faits maison mais je ne suis pas une grande cuisinière et encore moins une pâtissière. Alors si vous pouviez m’indiquer un endroit, une épicerie, une boulangerie, où trouver selon vous les meilleures brioches de carême de la région, je vous en serais infiniment reconnaissante. Je vous dévoilerai lesquelles j’ai préférées dans un prochain numéro d’Accès et sur Facebook.

Joyeuses Pâques!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de