La municipalité dévoile sa vision stratégique

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne

Saint-Adolphe-d’Howard

Le maire Réjean Gravel entouré d’un panel de spécialistes du développement régional stratégique est venu présenter les grandes lignes de ce vers quoi la communauté devrait s’en aller. Cela se passait à l’église de la municipalité samedi dernier.

 

Les citoyens intéressés par le développement de leur municipalité étaient conviés à une présentation de la vision d’ensemble de Saint-Adolphe-d’Howard, suivie d’une période de questions.

«Saint-Adolphe-d’Howard est à une étape charnière de son évolution et le développement est aux portes des Laurentides. Est-ce que l’on prend le train pendant qu’il passe?». C’est en ces termes que les organisateurs de cette séance d’information ont mis la table.

«C’est le besoin d’informer la population et de l’impliquer qui a motivé cette rencontre, a déclaré le maire Gravel. Notre village est en droit de solidifier son état bien mérité de destination récréotouristique de premier choix à seulement une heure de Montréal. Ce plan stratégique de développement est notre façon de mettre fin à l’improvisation qui dure depuis longtemps et servira de canevas pour Saint-Adolphe-d’Howard afin de créer une communauté où il fait bon vivre et s’épanouir.»

La présentation, menée par la consultante en communication Marie-Ève Ouellette, s’appuyait sur l’intervention de  plusieurs acteurs du développement régional: Stéphane

Lalande, directeur du CLD des Pays-d’en-Haut, Chantal Ladouceur, chargée de développement récréatif à la MRC des Pays-d’en-Haut,  Jacques Allard, directeur de Loisirs Laurentides, et Lucie Lamy, consultante en vélo de route et de montagne. Les directeurs des services municipaux Julie Lafontaine (urbanisme), Marie-Christine Lespérance (loisirs, culture et vie communautaire) et Louis Croteau (plein air) sont venus compléter la présentation en décrivant les enjeux de la municipalité dans leurs domaines respectifs.

Les citoyens présents ont pu profiter d’une période de questions pour exposer leurs commentaires, la question des coûts étant abordée. Le maire a précisé que la conséquence de ne rien faire aboutirait à une dévitalisation de la communauté, tel que Stéphane Lalande le mentionnait lors de sa présentation: «Le statu quo n’est pas une option.»

Par cette démarche, l’administration adolphine a la volonté d’offrir aux citoyens ainsi qu’aux conseils municipaux présents et futurs, un plan clair et exhaustif pour la relance de Saint-Adolphe-d’Howard. Selon la mairie, l‘acquisition du Mont Avalanche fait partie de ce plan de relance. «Notre économie locale en dépend, un projet porté par tous nos citoyens et pour tous nos citoyens», a déclaré le maire Gravel en clôture de présentation.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de