La réalisatrice de ID Vision films Isabelle Depelteau

Par dyanebouthillette
La réalisatrice de ID Vision films Isabelle Depelteau
(Photo : Courtoisie)

une valdavidoise impliquée

 Le 16 janvier dernier, la conceptrice, scénariste et réalisatrice de ID VISION FILMS, Isabelle Depelteau faisait partie des 25 citoyens honorés par le Conseil municipal pour avoir contribué au rayonnement de Val-David au cours de la dernière année.

 

Isabelle Depelteau ayant réalisé Angèle en quatre temps, un film documentaire racontant la vie de  la violoniste virtuose Angèle Dubeau, la municipalité tenait à souligner le fait qu’elle a tourné des scènes dans des paysages de Val-David. Notons que ce long métrage a été diffusé sur les ondes de ARTV et de Radio Canada et présenté en première mondiale et lors de la clôture de la 37e édition du Festival du film sur l’Art.

Mme Depelteau a réalisé plusieurs autres films s’étant démarqués à l’international. Val-David est non seulement fier de ses succès cinématographiques, mais est aussi honoré de son implication dans la municipalité. Ayant notamment collaboré avec la communauté afin de faciliter l’accueil d’une famille syrienne, elle est aussi la créatrice de l’application mobile Val-David Plus. « J’ai aussi participé au comité d’urbanisme et à différentes choses », affirme  Mme Depelteau qui se dit touchée par la marque de reconnaissance de Val-David.

De la danse au cinéma

Native de Sainte-Agathe-des-Monts, Isabelle Depelteau a d’abord fait une carrière en danse classique et contemporaine à Toronto et New York.  « Je suis revenu vers Val-David il y a 30 ans pour faire une école de danse et monter une petite compagnie. J’ai fait ça pendant quelques années », se souvient-elle. Ses choix n’étant pas en synchronicité  avec l’endroit à ce moment-là, elle a décidé de retourner à Montréal pour poursuivre sa carrière. Puis, une blessure l’obligeant à réorienter sa vie professionnelle vers de nouveaux défis, elle a fait des études en scénarisation et en réalisation.

Pourquoi avoir choisi le cinéma?

« Je travaillais comme metteuse en scène dans le domaine de la danse. J’ai fait du théâtre, de la télévision et plusieurs choses. Comme j’ai toujours aimé l’écriture, je me suis dit : je peux écrire, monter et réaliser des films. Cela se rapproche de la danse dans le sens que l’on raconte une histoire. La danse aussi raconte une histoire de façon parfois abstraite, mais on raconte quand même une histoire lorsque l’on crée des chorégraphies et que nous dansons », de répondre Mme Depelteau.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fière?

« Ah, ça, c’est une question difficile », a-t-elle répondu. Après un moment de réflexion, elle a mentionné le documentaire sur Angèle Dubeau pour la beauté qui s’en dégageait.  « Mais je dirais que le film qui est venu me chercher le plus dans un sens profond, c’est Mental States. Il racontait l’histoire d’un jeune musicien et poète avec des problèmes de bipolarité et qui s’est retrouvée face à la justice new-yorkaise. C’est un film qui voulait montrer comment les victimes qui souffrent de problèmes de santé mentale deviennent des victimes du système judiciaire et légal parce qu’ils n’ont pas de voix. Je suis fière de ce film. Il a remporté un prix important au Festival du Film de Manhattan ».

Oeuvrant dans le milieu cinématographique depuis plus de 25 ans, Isabelle Depelteau a notamment à son actif plus d’une vingtaine de films documentaires de longs métrages. Elle travaille présentement sur trois autres projets de films.  idvision.org/fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de