La salle à spectacle serait ailleurs que prévu

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau

Sous Vision Saint-Jérôme

Dans l’éventualité de son élection comme premier magistrat de la Ville de Saint-Jérôme, le 3 novembre prochain, Stéphane Maher, chef de Vision Saint-Jérôme, promet que la salle à spectacle dont la construction est prévue sur le site où l’on retrouve la station radiophonique Cime FM, sera construite ailleurs à un endroit plus accessible. Et il tient toujours mordicus à retaper l’aréna Melançon avec une valeur rajoutée, il n’en démord pas.  –

D’autre part, Maher se questionne toujours sur le financement des deux autres partis dans la course, et sur la façon de faire de ses opposants. Il était en verve lorsque nous l’avons rencontré, samedi dernier, au Centre d’excellence Sport Rousseau à l’occasion du match entre L’Armada de Blainville-Boisbriand et les Huskies de Rouyn-Noranda.

«On m’a raconté qu’Yves Charrette n’avait pas encore trouvé tous ses candidats, et que la gratuité prévalait pour la mise en candidature chez Union des Citoyens équipe Charrette, un non sens. Il avait promis de rendre des comptes sur le financement de son parti. On attend toujours. Tout comme des explications sur ses liens avec une certaine boîte de communication à Blainville, dont le nom a été mentionné à quelques reprises à la Commission Charbonneau», mentionne le chef de Vision Saint-Jérôme au parfum de tout ce qui se passe dans cette campagne électorale.

Pour ne pas être en reste avec Marcel Côté, candidat à la mairie de Montréal qui a fait du retour du baseball majeur quasi son cheval de bataille, Stéphane Maher, lui, a un projet disons plus terre à terre pour Saint-Jérôme. Il veut redorer le blason du centre ville de Saint-Jérôme avec notamment un éclairage urbain, et une zone Wi-Fi. Et bien sûr, l’aréna Melançon est dans ses cartons.

Par ailleurs, Accès a appris qu’une deuxième plainte venait d’être déposée au bureau du directeur-général des élections contre Martin Pigeon, le chef du parti Ensemble Saint-Jérôme, pour certaines irrégularités comme de dévoiler ses couleurs avant d’y avoir été formellement autorisé. En cette période d’élection, le moindre écart de conduite peut susciter la controverse. Et il y a aussi le contrat de la Ville octroyé à une compagnie dans un très court délai concernant

M. Pigeon qui alimente les conversations.

Force est d’admettre que les politiciens n’ont pas une «cote» favorable en ce moment dans l’opinion publique avec la commission Charbonneau qui sévit. Mais curieusement, on enregistre plus de candidatures au bureau du directeur-général des élections, que lors de la dernière élection municipale. Plusieurs en seront à une toute première expérience c’est le cas notamment de Martin Guénette, candidat dans Lafontaine pour Vision Saint-Jérôme, qui est aussi l’argentier du parti. «En dépit des nombreux impondérables, je crois qu’il faut que les citoyens ordinaires embarquent. De plus, nous avons une équipe solide, et j’ai grandi dans Lafontaine. Voilà autant de raisons pourquoi j’ai décidé de m’impliquer», fait remarquer Martin Guénette, père de deux garçons dont l’aîné Justin joue au hockey pour les Huskies de Rouyn-Noranda.

Soulignons en terminant que Vision Saint-Jérôme tiendra un gros rassemblement vendredi le 20 septembre au centre ville de Saint-Jérôme. Un 5 à 7 qui donnera le coup d’envoi à une campagne électorale qui risque d’être enlevante!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de