« La via ferrata d’à côté! »  J’ai testé!

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
« La via ferrata d’à côté! »  J’ai testé!

Ça faisait déjà dix ans que j’avais expérimenté ma première via ferrata aux Palissades de Charlevoix. Je n’ai pu m’empêcher de tenter ma chance quand j’ai su que Tyroparc à Sainte-Agathe-des-Monts proposait pour la première année son parcours en mode hiver.

 

Je n’aurais pu tomber sur une plus belle journée pour apprivoiser la falaise du Mont Catherine que ce dimanche de décembre tout juste sous la barre du zéro avec un soleil radieux et un ciel azur! Notre petit groupe de trois, guidé par Fred, a enfilé crampons et harnais pour se diriger vers la paroi à 450 mètres de l’accueil. Après une bonne heure de défis variés – escaliers, poutres de bois, ponts suspendus – tout au long de l’ascension des 60 mètres de dénivelé (l’équivalent d’un immeuble de 20 étages), on s’est rendu au sommet pour admirer la vue et se féliciter de notre petit exploit. Exploit plus grand encore pour Marie, une participante qui s’est aventurée dans cette journée malgré sa peur des hauteurs!

Sécurité avant tout

Saviez-vous que la via ferrata de Tyroparc est l’une des premières au Québec à utiliser la ligne de vie continue (après le Canyon Sainte-Anne à Québec). Le mousqueton unique est guidé sur le câble sans interruption grâce à sa gorge ouverte. La ligne de vie continue est facile à comprendre, à utiliser, permettant à tous les participants de se dépasser sans prendre le moindre risque.

Comme toujours, on peut compter sur de belles discussions avec les guides qui ont tous un parcours singulier. Fred, qui a complété la formation de guide d’aventure en Gaspésie, est un bon conteur et son sens de l’humour permet de prendre les défis du parcours un à la fois sans se prendre la tête.

La Découverte hivernale se termine par deux méga tyroliennes de 650 m de long. Si le guide vous propose d’y aller en tandem… dites oui, la vitesse est grisante!

D’ailleurs, saviez-vous que Tyroparc peut se vanter d’offrir la plus haute tyrolienne au Québec ? Quand on s’est remis des émotions du départ, la vue que l’on peut admirer est splendide, surtout quand le paysage s’ouvre et que les arbres portent leur manteau blanc!

Ce que j’apprécie de cette entreprise d’aventure bien de chez nous, c’est qu’elle est toujours en mouvement et développe sans cesse de nouveaux produits pour toute la famille.

Un brin d’histoire

J’ai eu le plaisir d’apprendre que la via ferrata est née dans les Dolomites, en Italie du Nord. Durant la guerre de 1915-1918, sur le front italien, les Autrichiens et les Italiens ont équipé de nombreuses parois, vires et galeries jusqu’aux plus hautes altitudes pour ouvrir des passages dans la montagne grâce à des échelles ou des câbles en acier. D’ailleurs, via ferrata signifie voie ferrée. Après la guerre, l’activité s’est démocratisée pour rendre accessible l’escalade aux touristes.

Pour info : tyroparc.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de