Lancement du documentaire Vortex pandémique

Par Ève Ménard (journaliste de l'initiative locale)
Lancement du documentaire Vortex pandémique
Farah Wikarski, agente de liaison au ROCL, Mireille Bélanger, adjointe administrative, Benoit Larocque, coordonateur, et Judith Cayer-Ostiguy, agente de liaison. (Photo : Ève Ménard)

Mercredi dernier, le Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL) a lancé Vortex pandémique, un web-documentaire démontrant l’impact de la pandémie sur les organismes communautaires des Laurentides. Plus d’une soixantaine de personnes se sont rassemblées à la Cabane à sucre Bouvrette à Saint-Jérôme pour l’occasion.

Le projet est découpé en six épisodes documentant six réalités récurrentes vécues dans les organismes : la détresse sociale, le phénomène de déversoir, l’invisibilité du travail des organismes communautaires, le financement, la détresse des équipes de travail et la capacité d’adaptation.

Mettre en lumière les réalités

C’est avec beaucoup de fierté que Farah Wikarski, agente de liaison au ROCL, a accueilli les personnes présentes mercredi dernier. Pensé dès les premiers mois de la pandémie, ce projet voit enfin le jour.

« C’était plutôt insultant de voir comment les organismes communautaires étaient souvent les grands oubliés des points de presse de M. Legault alors que ce sont eux qui étaient directement sur le terrain, dans chaque communauté, à essuyer les répercussions des mesures gouvernementales et du débordement d’un système de santé mis à mal depuis trop longtemps. Le gouvernement a fini par reconnaître le caractère essentiel des organismes communautaires en temps de crise… On a alors assisté à une pluie d’annonces de fonds d’urgence qui ont été difficilement accessibles pour les organismes et qui ne répondaient pas toujours aux réels besoins. Rapidement, le ROCL a compris que la pandémie venait exacerber les problématiques sociales et tous les enjeux déjà criants des organismes communautaires. On s’est dit qu’il fallait vraiment le mettre en lumière » a expliqué Farah.

Les six épisodes sont aussi un moyen de se souvenir de la grande capacité d’adaptation des organismes de la région et des changements qui ont eu lieu pour répondre rapidement aux besoins.

Diffusion hebdomadaire

Le projet a été réalisé en collaboration avec l’équipe de Valmédia. Une douzaine d’organismes ont été visités tout au long de la dernière année pour réaliser les tournages et récolter de l’information. On y retrouve notamment l’Antr’Aidant, le Dispensaire, l’Ami-e du Quartier, la Maison Populaire d’Argenteuil, l’Écluse des Laurentides et bien plus. Le premier épisode d’une quinzaine de minutes est déjà disponible sur la page Facebook du ROCL. Il porte sur la détresse sociale. Les cinq épisodes suivants seront dévoilés de façon hebdomadaire sur la page Facebook jusqu’au 13 décembre. L’ensemble du projet sera ensuite disponible sur le site Web du ROCL.

Qu’est-ce que le Regroupement des organismes communautaires des Laurentides?

Le ROCL est un large regroupement de plus de 150 organismes d’action communautaire autonome qui œuvrent dans les Laurentides. Chaque année, les organismes des Laurentides réalisent plus de 200 000 interventions directes auprès de la population. Certains travaillent pour venir en aide aux familles, aux femmes, aux personnes démunies ou vivant avec un handicap, aux jeunes, en défense des droits, en alphabétisation, en consommation, en crédit communautaire et en solidarité internationale. Les organismes portent des valeurs de justice sociale et d’égalité. Leurs approches visent une réappropriation de pouvoir par les personnes afin que chacun et chacune puisse agir comme citoyenNE à part entière. L’écoute, l’entraide, ainsi que des activités d’information et d’éducation populaire sont partie intégrante de leur quotidien.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments