À la conquête des poubelles en altitude!

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
À la conquête des poubelles en altitude!
En 2018, l’équipe d’Attitude Montagne a redescendu des camps de base de l’Ama Dablam 67 livres de déchets

Lancement du projet High Altitude Mountain Cleaners

 

C’est à la suite de l’expédition d’Attitude Montagne sur l’Ama Dablam au Népal en 2018 qu’a germée l’idée du projet High Altitude Mountain Cleaners dans la tête des alpinistes Dominic Asselin et Éric Desrosiers. La première étape consiste en un projet nettoyage et ré-équipement de la montagne en 2020, rendue possible grâce à une campagne de socio-financement lancée le 9 mars dernier.

 

Christian Lévesque, producteur vidéo et Isabelle Losier, directrice commerciale, complètent le quatuor d’aventuriers qui ont pour mission de non seulement faire changer les mentalités des alpinistes, mais également d’occasionner un changement réel sur la montagne en aidant les peuples montagnards à se prendre en main pour préserver leur montagne.

« C’est honteux visuellement, mais en plus ces déchets ont des impacts encore plus profonds comme par exemple sur la qualité de l’eau, déplore Éric Desrosiers. Au cours de notre expédition en 2018, nos observations ont été progressives au fil de l’ascension vers les camps plus avancés. D’abord en lien avec la quantité de déchets, mais aussi les vieilles cordes fixées sur des ancrages précaires qui rendent l’ascension dangereuse tant pour les guides népalais que les alpinistes internationaux. »

Valoriser le sans trace

Leur message est clair : la quête d’un sommet ne doit pas se faire à tout prix et l’abandon des déchets par les aventuriers est impardonnable. Les expéditions sans trace doivent selon eux être valorisées même lors des évacuations d’urgence.

« C’est le désir de continuer à conquérir des sommets, à aller à la rencontre des peuples montagnards et à se sentir vivant qui nous a poussé à unir nos forces et à nous engager dans un projet plus grand que de fouler des sommets », souligne Dominic Asselin, guide de montagne et fondateur d’Attitude Montagne, entreprise installée depuis plus de 10 ans à Saint-Adolphe-d’Howard.

Devenez un leader d’impact

Le nouvel OBNL encourage particuliers et entreprises à devenir des leaders d’impact en participant à la campagne de sociofinancement. Les dons de 50 $, 100 $ ou 200 $ permettent d’obtenir un scellement à son nom sur un des camps de base de la montagne. Un plan de visibilité complet a été réfléchi pour encourager des partenaires importants à aider à financer ce projet d’envergure.

« On a lancé officiellement le projet le 9 mars dernier et déjà plusieurs particuliers ont contribué à notre campagne, souligne Isabelle Losier. En approchant d’éventuels partenaires et commanditaires, on remarque une belle ouverture au projet qui permet à tous de se questionner sur son rapport à la montagne et de sensibiliser l’industrie aux problématiques générées par les expéditions et à l’urgence d’agir. »

Ultimement, ils espèrent à long terme créer un fonds pour venir en aide aux associations népalaises et aussi permettre de soutenir et financer la recherche pour diminuer l’impact des alpinistes sur la montagne grâce à des partenariats avec des études universitaires. D’autres montagnes pourraient s’ajouter à la liste.

Le projet en bref

Ayant pour objectif financier 80 000 $ à 100 000 $, la campagne de financement permettra de mener à bien le projet qui se divise en différents volets :

  • Expédition sur l’Ama Dablam de six semaines (mars et avril 2020)
  • Retrait des déchets des camps avancés
  • Retrait des cordes fixes désuètes
  • Remplacement des ancrages
  • Installation de scellements permanents
  • Installation de nouvelles cordes fixes
  • Formation de sherpa népalais sur la pose de scellements
  • Développement d’un plan d’action pour garder la montagne propre
  • Production d’un film d’aventure (qui nécessitera une enveloppe budgétaire supplémentaire)

Un défi de taille

La montagne est très technique et Isabelle Losier parle d’un casse-tête logistique. « Avec l’aide des porteurs locaux, on prévoit près de 10 voyages aller-retour vers les camps de base avancés pour réussir à transporter les 1 300 à 1 500 livres d’équipement nécessaire à l’expédition et par la suite ramener une cinquantaine de livres chacun de déchets », explique Isabelle Losier.

Ama Dablam

D’une altitude de 6 812 mètres, l’Ama Dablam est un sommet népalais de l’Himalaya situé dans le parc national de Sagarmatha, dans le massif du Khumbu Himal, au pied de deux 8 000 m : l’Everest et le Lhotse.

Pour visionner le film sur l’expédition Ama Dablam 2018 : youtu.be/Fo8jL-L6RGI

Info : highaltitudemountaincleaners.org

Sur Facebook : High Altitude Mountain Cleaners

L’Ama Dablam au Népal.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de