L’ARTISAN FERMIER POUR CULTIVER L’AUTONOMIE ALIMENTAIRE

par Dyane Bouthillette
L’ARTISAN FERMIER POUR CULTIVER L’AUTONOMIE ALIMENTAIRE
Également auteur du livre La ferme impossible, Dominic Lamontagne est dans le domaine de l’agroalimentaire depuis plusieurs années. Il milite aujourd’hui pour l’assouplissement des lois régissant l’agriculture artisanale.

Un pas à la fois, L’artisan Fermier écrit par Dominic Lamontagne a pour mission d’encourager et aider les gens à cultiver leur autonomie alimentaire, tout en respectant les points législatifs et environnementaux.

Informations sur les lois en lien avec l’agriculture artisanale, trucs, conseils, recettes, ce livre ouvre ses pages sur les possibilités, les stratégies et la potentialité de l’agriculture vivrière. « Peu importe à quelle échelle vous êtes intéressé à produire votre alimentation, l’information qu’il y a dans ce guide, vous aidera à produire votre lait, vos œufs et vos poulets, indique l’auteur, Dominic Lamontagne. Dans ce livre je reviens toujours avec l’importance d’être en symbiose et en synchronie avec ton environnement ».

Même si ces nouvelles façons de faire et de vivre offrent l’assurance d’une agriculture écologique permettant de consommer des aliments sains, M. Lamontagne est conscient que la vision de l’autonomie alimentaire peut effrayer certaines personnes. Voilà pourquoi il souligne qu’il est possible d’y parvenir graduellement ou de le faire de manière partielle. « Parfois, lorsque les gens entendent le terme “autonomie alimentaire”, ils pensent automatiquement que c’est à 100 %. Alors ils reculent parce que cela leur fait peur. Pourtant il peut tout simplement vouloir dire : j’ai 3 poules, donc je n’achète plus d’œufs. Et voilà que vous avez une certaine autonomie alimentaire! », explique-t-il.

Des kilomètres d’embûches et d’expérience

« Ma conjointe et moi avons toujours été dans l’agroalimentaire », déclare Dominic Lamontagne.

En effet, c’est au début des années 2000, à  partir de leur domicile à Montréal, que Dominic Lamontagne et Amélie Dion ont démarré une compagnie de traiteur. « Cela  nous a amenés à ouvrir un bistro à Verdun. Tranquillement, pendant quelques années, nous avons monté le courant vers la transformation alimentaire pure.  Nous produisions des conserves gastronomiques et nous faisions des plats prêts-à-manger. À ce moment-là, nous étions rendus à Sainte-Sophie », raconte Dominic  Lamontagne.

S’installant ensuite à Sainte-Lucie-des-Laurentides avec l’espoir d’avoir une petite ferme, Dominic et Amélie ont acheté une terre de 40 acres. « On espérait pouvoir y bâtir une fermette pour nous permettre d’approvisionner une table champêtre à laquelle les gens seraient conviés manger des repas et gastronomiques, fait avec des produits de la ferme ».

Paralysé par des obstacles lui interdisant  d’utiliser ses produits cultivés comme source de revenus, Dominic a écrit, en 2015, un essai s’intitulant La ferme impossible pour dénoncer la rigidité législative. Ainsi, il a également commencé à militer pour demander l’assouplissement des lois.

Aujourd’hui, Dominic Lamontagne et Amélie Dion gèrent l’entreprise En pleine gueule et partagent aujourd’hui son  expérience de façon constructive en donnant des ateliers en autonomie alimentaire.

Pour un apprentissage de A à Z

L’artisan fermier se veut être une suite logique pour commencer à changer les choses et favoriser l’autonomie alimentaire. Il s’agit d’un guide complet nous initiant, entre autres, à l’élevage de poules pondeuses, poulets  de chair et chèvres laitières dans sur une terre de moins de 1 hectare.

Avec une grande précision, Dominic a réalisé 250 illustrations nous enseignant comment construire des outils, nous permettant de comprendre le fonctionnement d’une mangeoire et d’un abreuvoir, comment  tailler les onglons d’une chèvre, etc. « Il y a des plans pour construire des cages mobiles parce que pour l’élevage du poulet de chair c’est une stratégie très compatible avec la petite agriculture qui se fait au pâturage.»

www.enpleinegueule.com

La préface, du livre L’artisan fermier, a été signée par Marc Séguin, ré alisateur du film La ferme et son état, un documentaire dans lequel Dominic Lamontagne témoigne de son expérience.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de