L’attente se poursuit

Par Journal Accès
L’attente se poursuit

Conflit de travail à Saint-Sauveur

Les résultats de  l’enquête administrative interne commandée par la municipalité ont été

présentés aux élus la semaine dernière. Les six cols bleus mêlés au dossier sont toujours suspendus.

La Ville étudie présentement le rapport qui lui a été remis et travaille à la production d’un plan d’action qui révélera les résultats très attendus de l’enquête.

 

«Nous sommes très conscients que les employés doivent travailler plus en ce moment, qu’ils doivent faire plus de temps supplémentaire, mais il faut souligner qu’ils ont fait un travail sans faute depuis le début de cette histoire et ce, même si les effectifs sont réduits. Nous avons eu des félicitations pour le déneigement. Ce genre de dossier peut prendre du temps mais on met tout en œuvre pour que ça se règle rapidement», assure Jean Beaulieu, directeur général de la ville.

 

Épuisement

Du côté des cols bleus toujours en poste, le moral demeure positif mais la fatigue se fait sentir. «Je parle au nom de tous les gars en disant que nous sommes épuisés physiquement et psychologiquement. On trouve ça long, on a pas de nouvelles», explique un employé sous le couvert de l’anonymat.

 

Il mentionne également que lui et tous ses confrères maintiennent leur position quant au retour possible des employés actuellement suspendus. «On continue d’appuyer Yannick Pelletier et on continue d’espérer que les deux gars qui ont porté plainte contre lui ne reviennent pas. C’est sûr que ça n’irait pas bien s’ils revenaient. Ce qu’ils ont fait, de passer par dessus la direction pour aller à la police, c’est inacceptable. La confiance est brisée.»

 

Yannick Pelletier continue lui aussi d’espérer pouvoir réintégrer ses fonctions sous peu. «Je sais que les gars se tiennent entre eux et j’ai confiance de revenir au travail. Mais la pression va toujours être là tant que ça sera ne pas réglé», affirme

M. Pelletier, avant d’ajouter que cette histoire a été une véritable «opération de salissage à son égard» et qu’il a déjà requis les services d’un avocat «afin de donner suite à cette histoire pour atteinte à la réputation et dommages moraux.»

 

Rappelons que Yannick Pelletier, chef aux opérations et président syndical au service des Travaux publics et du Génie de la Ville de Saint-Sauveur, est suspendu avec salaire depuis le 29 octobre dernier suite à des accusations d’intimidation, de harcèlement et de menaces de voie de fait qui avaient été déposées par deux collègues et appuyées par trois autres. Les accusations n’ont finalement pas été retenues contre lui mais la Ville de Saint-Sauveur a déclenchée une enquête interne afin d’avoir l’heure juste sur le climat de travail qui règne au sein de l’équipe de ses cols bleus.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de