Le Casino de Tremblant a ouvert ses portes le 24 juin

Par Nathalie Deraspe

«Il ne faut pas crier au drame…

Le Casino de Tremblant a ouvert ses portes le 24 juin

Loto-Québec est finalement allée de l’avant avec son idée d’implanter un casino à Tremblant, malgré les réserves d’une partie de la population et les mises en garde de l’Agence de la santé publique des Laurentides. Il s’agit du quatrième site de jeux à voir le jour dans la province.
À l’époque, la coalition pour une gestion éthique et responsable des jeux de hasard et d’argent (EMJEU) s’était élevée contre l’installation d’un casino de luxe au Mont Tremblant. En 2002, près de 1900 citoyens ont signé une pétition en défaveur du projet. Loto-Québec avait alors fait marche arrière et envisagé la construction d’un Ludoplex. Mais la société d’État a dû revenir sur sa décision compte tenu du succès mitigé de ceux déjà implantés à Québec et Trois-Rivières.

En avril 2008, Québec annonçait en grande pompe l’instauration d’un casino afin «d’élargir l’offre touristique» dans la région. Mais en réalité, cette annonce aurait dû avoir lieu une semaine auparavant. Loto-Québec a choisi de repousser sa conférence de presse puisqu’un client du casino à Montréal venait à peine de mettre fin à ses jours. L’an dernier, on recensait deux suicides, six tentatives de suicide et on dénombrait 8 personnes aux prises avec des tendances suicidaires liées au jeu. Ces chiffres ont été obtenus parce que la société d’État a été forcée par un tribunal de publier les rapports liés à ses trois casinos déjà existants.

5000 personnes à risque

L’Agence de santé des Laurentides n’est pas contre le jeu, mais se désole du fait que Loto-Québec n’ait accepté de suivre qu’une seule des ses quatre recommandations mises de l’avant pour prévenir le jeu compulsif. Il est vrai qu’au lieu d’être ouvert 24 h sur 24, le casino fermera ses portes à 1h du dimanche au mercredi et prolongera l’ouverture jusqu’à 3h les autres jours de semaine. Mais la société d’État n’a pas voulu imposer de code vestimentaire et offrira non seulement un programme de fidélisation, mais l’accès au guichet automatique et à l’avance de fonds, deux offres qui avaient pourtant été bannies du projet d’origine.

Les données indiquent que les joueurs à risque constituent plus ou moins 1%

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de