Le Cégep de Saint-Jérôme 7e au Québec et 21e au Canada

Par Journal Accès
Le Cégep de Saint-Jérôme 7e au Québec et 21e au Canada

«Canada’s Top 50 Research Colleges 2014»

Grâce aux activités d’innovation du Centre de développement des composites du Québec (CDCQ) et de l’Institut du transport avancé du Québec (ITAQ) auxquels il est affilié, le Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) s’est hissé au 21e rang du palmarès 2014 des 50 meilleurs établissements collégiaux du Canada, sur le plan de la recherche. Cette compilation a été réalisée par Research Infosource Inc., dans le cadre de la publication du cahier Canada’s innovation leaders.

La nomination du CSTJ dans ce palmarès réaffirme selon ses représentants, son excellence en matière de recherche et développement. Depuis leur implantation, les deux Centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) associés au Collège se sont imposés comme des leaders de l’innovation au pays. D’ailleurs, parmi les 16 établissements du Québec ayant fait leur entrée dans le top 50, le CSTJ se classe 7e, une position enviable dans le réseau québécois des Cégeps.

L’exercice de classement auquel s’est attaqué Research Infosource Inc. s’appuie sur des données obtenues grâce à une enquête effectuée auprès des collèges publics du pays. La hauteur des investissements dédiés par chaque établissement à ses projets de recherche a notamment été prise en compte. À cet effet, le CDCQ et l’ITAQ ont reçu la confiance du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science (MESRS) et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), en plus d’être financés par des partenaires de l’industrie des composites et du transport avancé. Grâce à ces appuis, le montant injecté pour soutenir la recherche scientifique et appliquée a totalisé 2 515 000$ pour l’année fiscale 2013 comparé à 1 852 000$ en 2012, une augmentation de 663 000$.

«Au Cégep de Saint-Jérôme, on n’arrête pas le progrès! Faire partie des collèges les plus prolifiques en la matière est une bonne nouvelle pour le développement de la région. Les projets de recherche réalisés dans nos deux CCTT contribuent non seulement à l’enrichissement de l’enseignement, mais ont également un impact concret sur l’économie, grâce aux nombreux partenariats établis avec des entreprises des Laurentides et de partout au Québec», a précisé Francine Paquette, directrice du Cégep de Saint-Jérôme.

Le Cégep de Saint-Jérôme est fier d’accueillir entre ses murs des agents de changements qui redoublent d’audace, de créativité et de savoir-faire.

En bref

Cégep de Saint-Jérôme. Fondé en 1970, le Cégep de Saint-Jérôme offre 21 programmes de formation préuniversitaire et technique, répartis sur trois campus. Le Collège emploie plus de 600 employés. Il accueille annuellement plus de 6 000 étudiants au secteur régulier, à la formation continue et aux entreprises.

CDCQ

Le Centre de développement des composites du Québec offre des services de consultation et de transfert de technologie de même que des projets de développement technologique et d’amélioration des processus de fabrication de façon à répondre aux besoins de l’industrie. Les activités de recherche et de développement et de transfert de technologie destinées aux entreprises du secteur des composites au Québec s’inscrivent dans la longue tradition du Cégep de Saint-Jérôme dans le secteur de la formation en matériaux composites.

ITAQ

L’ITAQ est un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en transport avancé affilié au Cégep de Saint-Jérôme. Son mandat est d’exercer des activités de recherche appliquée, d’aide technique et d’information afin de contribuer à l’élaboration et à la réalisation de projets d’innovation technologique. L’ITAQ dispose d’un laboratoire en propulsion avancée, unique au Canada.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de