Le commissaire à la santé et au mieux-être en quête de citoyens

Par Nathalie Deraspe

Robert Salois était de passage dans la région afin de dévoiler les grandes lignes de son mandat et interpeller les citoyens désireux de participer à un forum national sur la santé.

Mis sur pied en vue «d’apprécier les résultats du système de santé et des services sociaux et de fournir au gouvernement et à la population les éléments nécessaires à la compréhension globale des enjeux dans ce domaine», le poste de Commissaire à la santé et au mieux-être a été mis sur pied suite à l’entrée en vigueur de la Loi 38, adoptée à la demande expresse de Philippe Couillard à l’été 2005. L’ancien président de l’Ordre professionnel des dentistes du Québec et président de la Fédération canadienne des Ordres de dentistes, Robert Salois, a hérité du poste le 14 août 2006, après un processus de sélection où figuraient 14 personnes dont 7 députés. Lui et son équipe pourront profiter des archives du Conseil sur la santé et le bien-être et du Conseil médical du Québec, deux organismes récemment abolis.

Après avoir visité la Montérégie et la Mauricie, le commissaire s’est arrêté à Saint-Jérôme pour rencontrer une trentaine de représentants de la société civile et d’organismes sociaux-communautaires, ce qui lui a permis de prendre le pouls de la région en matière de santé et de services sociaux. «Il faut que les gens comprennent que le commissaire est complètement indépendant et qu’il n’est pas là pour éteindre des feux, explique Robert Salois. Son rôle q quelque chose de continu, qui se poursuivra au-delà des changements de gouvernements. D’ailleurs, notre logo, c’est un phare qui éclaire. Les débats, la population, les décideurs, précise le commissaire. Et on va prendre le temps d’analyser de fond en comble les recommandations qui vont émaner des rapports remis à chaque automne.» Pas question donc, de dresser une liste d’épicerie.

Forum de citoyens

Pour s’acquitter correctement de son mandat et apporter un éclairage pertinent au débat public, le commissaire à la santé et au mieux-être entend constituer un forum de 18 citoyens et de 9 experts, qui se réuniront quatre fois l’an pour débattre de tous les sujets, de l’éthique à la performance du système de santé. Leurs délibérations seront compilées dans un rapport annuel étudié en commission parlementaire. En 2001, la Grande-Bretagne s’est doté d’un processus de consultation semblable. Dès son entrée en vigueur, plus de 35 000 personnes voulaient obtenir plus d’informations sur le sujet et 3 500 d’entre elles voulaient participer au débat. «Si on peut avoir une centaine de personnes intéressées, je serais bien heureux», confie Robert Salois. En octobre, le commissaire publiera un premier rapport dans lequel il tracera les grandes lignes de son plan quinquennal. Le forum sera constitué durant la même période, grâce à un appel de candidatures dans les journaux. Entre-temps, la population pourra consulter le www.csbe.gouv.qc..ca pour connaître plus de détails à ce sujet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de