Le Directeur général réplique à la Direction de santé publique des Laurentides

Par Eric-Olivier Dallard

Ouverture du Casino de Mont-Tremblant

Il y a deux semaines, la semaine dernière, la Direction de santé publique des Laurentides (DSP) a fait diverses affirmations sur les pratiques du Casino de Mont-Tremblant, notamment dans Accès, qui vient tout juste d’ouvrir ses portes.
«À priori, quand il s’agit du représentant de la plus haute fonction en santé publique dans la région, on s’attend à un minimum de rigueur; pourtant, la Direction de santé publique des Laurentides et ses porte-parole y sont allés de raccourcis et d’omissions qui sont pour le moins étonnants.

La directrice de la santé publique a en effet ressorti de ses tiroirs des «conditions» qu’elle avait émises en février 2007, soit bien avant que Loto-Québec ne décide même de construire un casino à Mont-Tremblant, c’est-à-dire au moment où l’on prévoyait construire un salon de jeux sur le Versant Soleil. Or la donne a bien changé depuis, il faut le lui rappeler encore.

Dans ses affirmations, la DSP fait complètement abstraction de données importantes. D’abord, l’offre de jeu global dans les casinos du Québec n’a pas augmenté puisque les machines à sous et tables de jeux qui sont au Casino de Mont-Tremblant proviennent des casinos de Montréal et du Lac-Leamy. Ensuite, alors que s’est achevée au printemps dernier la reconfiguration du réseau des appareils de loterie vidéo (ALV), la DSP n’est pas sans savoir que le nombre de sites où se trouvent des ALV a diminué de 36,2% au Québec. Notons que cette réduction est encore plus importante dans la région entourant Mont-Tremblant (dans un périmètre de 30 km) où elle atteint 38%. Que ces informations stratégiques aient été passées sous silence par la Direction de santé publique régionale surprend, c’est le moins qu’on puisse dire.

La DSP estime «important d’encadrer l’accessibilité au Casino de Mont-Tremblant». C’est exactement ce que fait Loto-Québec. À cet égard, le Casino de Mont-Tremblant offre les mêmes mesures de contrôle et de prévention que les autres casinos du Québec: consoles d’informations sur le jeu responsable, programme d’autoexclusion, formation systématique de tout le personnel et service d’intervention pour les joueurs en situation de crise. Soulignons également qu’aucun des casinos du Québec, y compris celui de Mont-Tremblant, n’offre de service de crédit à sa clientèle, ni ne permet la consommation d’alcool dans les aires de jeu. De plus, une campagne publicitaire sur le jeu responsable est en cours depuis quelques semaines dans les médias des Laurentides. Il est pour le moins étonnant que la DSP n’en ait pas soufflé mot sur les nombreuses tribunes dont elle a bénéficié.

Toutes les mesures mises de l’avant dans les casinos sont d’autant plus significatives que Loto-Québec se fait un devoir de placer le jeu responsable en tête de ses priorités. Elle a d’ailleurs reçu récemment la plus haute certification internationale en matière de jeu responsable, soit le niveau 4 de la World Lottery Association (WLA), un regroupement mondial composé de 140 sociétés de loterie. Loto-Québec est la seule parmi les exploitants de jeux de hasard et d’argent à avoir obtenu le niveau 4. L’obtention de cette certification, accordée par un jury d’experts internationaux indépendants, démontre que Loto-Québec possède les ressources nécessaires pour assurer l’amélioration continue de ses programmes d’aide et de sensibilisation au jeu responsable.

Concernant les affirmations relatives à l’installation de deux guichets bancaires au Casino de Mont-Tremblant, quiconque analyse sérieusement le phénomène du jeu sait l’importance d’assurer aux clients des casinos l’accès à leurs propres fonds afin de les rendre moins vulnérables au prêt usuraire. La directrice de la santé publique s’insurge aussi contre le programme de fidélisation volontaire. Or, un tel programme est offert dans tous nos casinos, comme dans tous les casinos de l’Amérique du Nord en fait. C’est une norme dans l’industrie; c’est d’autant plus pertinent à Mont-Tremblant quand on sait que le Casino vise à servir une clientèle dont quelque 65% proviennent de l’extérieur du Québec.

Pour émettre un avis éclairé, la DSP aurait d’abord dû établir des comparatifs sérieux avec les différents casinos que Loto-Québec possède, voire avec les autres casinos nord-américains, ce qui à l’évidence n’a pas été fait. Les porte-parole de la DSP ont ainsi fait des affirmations gratuites, erronées, et même insultantes, particulièrement pour la population des Laurentides. En effet, en plus de fustiger Loto-Québec, la DSP s’est permis une description bien peu flatteuse – à la fois caricaturale et alarmiste – des habitants des hautes Laurentides. Il nous apparaît risqué de semer ainsi l’inquiétude par le biais de déclarations tout aussi spécieuses que discutables.

Loto-Québec a pour mission première d’exploiter dans l’ordre et la mesure des jeux de hasard et d’argent au Québec. Depuis près de quarante ans, la Société s’acquitte de sa mission avec intégrité, rigueur et respect. Il apparaît souhaitable que la Direction de santé publique des Laurentides travaille avec les mêmes critères et reste pragmatique.

Le mercredi 24 juin, le Casino de Mont-Tremblant a ouvert ses portes au grand public. Déjà, des milliers de visiteurs – villégiateurs, vacanciers et touristes – sont venus s’y divertir et s’y distraire. À l’instar des autres casinos de Loto-Québec, le dernier-né de la Société accorde une attention spéciale tant à la beauté, à la qualité et à l’intégration de son site, qu’à son service à la clientèle et à son environnement sécuritaire… pour tous ceux et celles qui en franchissent le seuil.

Chez Loto-Québec, nous sommes toujours prêts à collaborer avec ceux et celles qui assument des responsabilités en matière de santé publique mais cette collaboration doit s’appuyer sur des analyses objectives, rigoureuses et exhaustives, seules garantes d’assurer une gestion responsable des jeux de hasard et d’argent au Québec, qui est au cœur du mandat de Loto-Québec.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de