Le Festival de la chanson des Laurentides

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Le Festival de la chanson des Laurentides

Une 1re édition qui en promet d’autres!

Si l’entièreté de l’événement, se déroulant à la salle de spectacles ANM à Sainte-Adèle du 5 au 10 août a été un succès, c’est la grande finale de samedi, décidant du sort des 16 finalistes au talent exceptionnel, qui a tenu l’auditoire en haleine jusqu’à la fin. 

Sur plus de 200 inscriptions à cette première édition du Festival de la Chanson des Laurentides, marrainé par la talentueuse Élizabeth Blouin-Brathwaite, 68 ont été retenues. Échelonné sur une semaine, le Festival aura vu passer, du lundi au jeudi, quatre demi-finales où 17 aspirants ont foulé la scène chaque soir devant une foule éblouie. Le vendredi, soirée hors-concours, a été le lieu de prestations sans pareil où Élizabeth Blouin-Brathwaite a aussi pris part au plaisir sur scène, au bonheur de la foule. Cette soirée mémorable était encore des discussions le lendemain, dans la file d’attente pour entrer dans la salle, lors de la grande finale.

 

Le Festival

Commandité entre autre par Québécor Média et Pizza Hut, le Festival parfaitement orchestré et regorgeant de talent, a mené le public vers la soirée tant attendue où les finalistes allaient se

disputer la première place, sous l’œil attentif des juges invitées: Gabrielle Destroismaisons, Julie Dassylva et

Julie Leblanc.

 

Divisés en quatre catégories, soit: interprète 12-14 ans, 15-17 ans, 18 ans et plus, ainsi que auteur-compositeur-

interprète 15 ans et plus, les participants avaient de très beaux prix dans la mire: 250$ à la 2e place et 500$ à la

1re pour la catégorie des plus jeunes, et 500$ à la 2e place et 1500$ à la 1re pour les autres, ainsi que d’autres prix pour lesquels les 68 candidats du Festival étaient éligibles soit: le prix des Productions Jean Lapalme Inc, soit un an d’encadrement et de consultation avec Jean Lapalme, gérant de Marie-Ève Janvier; le prix Viral Vibes, soit un

enregistrement studio professionnel d’une valeur de 1000$ chez Viral Vibes à Saint-Jérôme; le prix Gabrielle

Destroismaisons soit une heure de coaching privé avec la chanteuse de renom, et un prix de la Ville de Sainte-Adèle donnant accès à deux candidats à une scène où se produire lors de l’Oktobierfest, se déroulant les 4, 5 et 6 octobre prochains.

 

La finale

Devant une salle comble réunissant familles, amis, spectateurs d’un soir ou fidèles de la semaine, se sont présentés tour à tour les 16 finalistes, interprétant chacun deux chansons, avant de recevoir les commentaires des juges. Cette soirée haute en couleurs, bien qu’ayant duré quatre heures, a su maintenir le suspense. Les concurrents, les plus jeunes ayant à peine 13 ans, ont offert un spectacle époustouflant!

 

Les gagnants

Pour les interprètes 12-14 ans, la 2e place est allée à Lili-Ann des Francesco, et la 1re à Thomas Bélair-Ferland. Pour les 15-17 ans, Ariane Legault a obtenu la 2e place et Annie Gaudreau-Roy la 1re. Pour les 18 ans et plus, Marie-Ève Lapierre a reçu la seconde place et c’est la très énergique Monya Mathieu qui a raflé la 1re place après une prestation lui ayant valu une ovation. Quant aux

auteurs-compositeurs-interprètes, Claudia Marsan a remporté la 2e place, et c’est Carine Larose qui a terminé première.

 

Le tirage au sort a donné à Ariane Legault le prix Gabrielle Destroismaisons, à

Marie-Ève Lapierre celui de Viral Vibe et la chance de faire la première partie du spectacle des B.B., et à Philippe Boucher (Fil) et Philippe Routhier – alias Philish aussi récipiendaire du prix Jean Lapalme inc. – une place à

l’Oktobierfest de Sainte-Adèle, où il sera possible de les revoir sur scène.

 

Permettant la mise en valeur de la relève  de la chanson, on peut certainement présager que ce festival saura tailler sa place au Québec. C’est alors un rendez-vous à ne pas manquer l’an prochain!

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de