Le Forum Jeunesse invite les jeunes à prendre leur place

Par Nathalie Deraspe

Dans le cadre de la campagne nationale « Prends ta place», le Forum Jeunesse des Laurentides a décidé de se doter non pas d’un mais de deux porte-parole. Qui plus est, au lieu d’aller chercher des visages connus comme ailleurs en province, on a choisi des personnes qui gagnent réellement à l’être.

Ainsi, Charles-Emanuel Brossard, 24 ans, et Laurence Houde-Roy, 17 ans, feront une tournée dans les maisons de jeunes des Laurentides et prendront la parole autant que faire se peut pour témoigner de leurs expériences et raconter dans leurs mots comment leur dévouement et leur implication sociale a eu de l’impact dans leur vie.

Cette tournée donnera le coup d’envoi à la première édition des 30 jours de l’implication des jeunes, prévue du 11 mai au 11 juin prochains. Parallèlement, un programme de jumelage prend forme pour ceux et celles qui souhaiteraient s’impliquer dans différents secteurs de la vie communautaire et sociale de leur commmunauté. Des administrateurs stagiaires sont invités à siéger sur des conseils d’administration de caisses populaires, d’autres viennent en aide aux personnes à mobilité réduite, par exemple.

Porte-parole dynamiques

Charles-Emanuel saura certainement convaincre les jeunes qu’il trouvera en chemin. Ce passionné des arts a réussi à monter un projet d’envergure qui visait le nettoyage des berges de la rivière des Mille-Isle. Son implication a nécessité cinq mois de préparation et exigé l’implication de sept municipalités et 150 bénévoles. Au terme de l’opération, quelque 45 tonnes de déchets avaient été retirés de la rivière. «Il faut que les jeunes arrêtent d’attendre après les autres pour passer à l’action, confie Charles-Emanuel Si chacun met une pièce dans le casse-tête, un jour, il sera complet. Il faut être au cœur du développement, non pas des victimes. Cela dit, il y a mille façon de s’impliquer. Ça peut être à l’école, ou à la maison, en aidant son petit frère à faire ses devoirs»

Sa collègue Laurence est tout aussi enthousiaste. Impliquée à fond à l’école, la jeune fille compte déjà plusieurs expériences d’animation à son actif. «L’implication a toujours fait partie de ma vie, raconte-t-elle. Au départ, il s’agissait d’obligations scolaires mais rapidement, le plaisir a pris le dessus. Les jeunes disent souvent : je voudrais qu’on m’écoute, je voudrais prendre ma place. L’implication, c’est la meilleure façon de le faire, précise Laurence. Moi, j’ai donné ma couleur à mon école. N’en tiens qu’à chacun d’agir.»

Nul doute que ces deux porte-parole donneront envie aux jeunes de la région de prendre réellement leur place en ajoutant à leur tour une touche de couleur dans un monde qui en a bien besoin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de