Le Golf… C'est Bientôt!! Préparez-Vous!

Par Journal Accès
Le Golf… C'est Bientôt!! Préparez-Vous!

Dr Jeremy Law, DC chiropraticien (Clinique Chiropratique St-Sauveur) de la Clinique Sport Santé Laurentides – Même si le golf n’est pas un sport de contact, les mouvements de rotation qu’implique un élan de golf occasionnent des stress biomécaniques importants. C’est donc toute votre colonne vertébrale qui est mise à l’épreuve. Au moment de l’élan de départ, la tête du bâton peut atteindre 160 kmh. Il est facile de comprendre qu’une flexibilité déficiente, ajoutée à une mauvaise condition de votre structure neuro-musculo-squelettique, augmentera votre risque de blessures.

Pour minimiser les risques de blessures au dos, il est fortement conseillé de:

1 S’engager dans un programme de conditionnement spécifique au golf. Ce programme doit comprendre des exercices cardio-vasculaires et de la musculation. Il faut renforcer les muscles abdominaux, du dos, des épaules et des avant-bras.

2 Effectuer graduellement les étirements avant et après la partie. Votre conditionnement physique devrait comprendre des exercices d’étirements et des élans légers. L’objectif étant d’améliorer la flexibilité de votre structure neuro-musculo-squelettique et de préparer les groupes des muscles utiles.  

3 S’assurer de posséder la bonne technique. Par bonne technique nous entendons un mouvement harmonieux qui respecte vos capacités et vos limites neuro-musculo-squelettiques. Rien ne sert de vouloir épater la galerie avec des coups de départ tout en puissance et qui se retrouveront vraisemblablement dans les bois !

L’élan à adopter

Il est essentiel d’adopter un élan de golf qui respecte vos capacités physiques et biomécaniques. Les golfeurs amateurs auraient avantage à adopter un élan qui permet à la hanche d’effectuer une rotation plus ample minimisant ainsi la torsion des régions lombosacrées. Les recherches et l’expérience clinique confirment que le golfeur qui adopte un élan réduisant la torsion vertébrale minimise de beaucoup ses risques de blessures. Bon golf!

L’élan à proscrire

Éviter un élan avec un mouvement arrière et avant exagéré, provoquant ainsi une rotation maximale de la colonne. Un élan de ce type demande une rotation maximale des épaules et une rotation minimale des hanches provoquant une forte torsion du haut du corps.

 

Coup de coeur

L’élan de golf requiert de la PUISSANCE, de l’ENDURANCE et de la FLEXIBILITÉ des différents groupes musculaires et de vos articulations de toutes les régions du corps. Ainsi, pour bien préparer votre corps à cette activité, la période d’échauffement doit comprendre :

• Aérobie : saut, jogging sur place, jumping jack, etc.

• Exercices de mobilité active : cercle avec les bras de chaque côté, bascule avant et arrière des jambes, bascule avant et arrière des bras, flexion – extension – rotation du tronc, etc.

• Élans de pratique sans contact : en position d’adresse, agrippez votre bâton par ses deux extrémités et élancer vous doucement (1 seconde à la montée et 1 seconde à la descente). FAIRE L’EXERCICE DE CHAQUE CÔTÉ afin de favoriser la symétrie des mouvements.

 

Suggestion de lecture de la Librairie Quintessence

Stretching par Bob Anderson

Des exercices d’étirements pour la course, le tennis, le racquetball, le cyclisme, la natation, le golf, le hockey, le volleyball, le soccer, le ski, le squash, le football, le basketball, le baseball et beaucoup d’autres sports.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de