Le logo des Panthères tatoué sur le cœur

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau
Le logo des Panthères tatoué sur le cœur

Guillaume Gélinas

Guillaume

Gélinas, le 44 des Panthères de Saint-Jérôme, entreprend sa troisième saison au sein de cette formation. Un défenseur à caractère offensif, Gélinas aime tellement jouer avec les Panthères, qu’il a demandé une clause de non-échange à l’équipe. Ce qui a eu pour effet de faire sourire le paternel, Luc Gélinas du réseau RDS, qui a vécu au quotidien le dernier conflit de travail dans la Ligue Nationale de hockey.

 

Ce n’est pas que Guillaume

Gélinas a la grosse tête, mais il est heureux avec les Panthères, et ne voudrait pas jouer ailleurs dans le circuit Morency.

 

«Nous sommes bien encadrés ici, l’organisation met tout en œuvre pour nous rendre heureux. Et de plus, il y a une tradition de gagnant chez les Panthères. À ma première année, nous avons atteint la grande finale. Et cette saison, nous aspirons encore aux grands honneurs. Voilà autant de raisons qui expliquent pourquoi je suis fier de porter cet uniforme. Nous comptons trois joueurs dans l’équipe qui pourraient connaître une saison de 100 points ou plus. On mise aussi sur une bonne défensive, et de bons gardiens».

 

Un jeune homme vaillant,

Guillaume Gélinas étudie au collège L’Assomption en sciences humaines et administration, et travaille quinze heures semaine chez Power Ball deck Hockey à Montréal.

 

Il est très terre à terre, et pense déjà à son après carrière, lui un choix de quatrième ronde de L’Océanic de Rimouski. «Lorsque j’ai été repêché à 15 ans, je pensais faire carrière dans la Ligue Nationale. À 19 ans, étant bien conscient de ma réalité, je lorgne beaucoup plus vers une carrière au hockey universitaire, puis l’Europe par la suite. Je n’ai pas fait une croix pour autant sur la LNH», de faire remarquer

Guillaume Gélinas qui aimerait bien gagner sa vie dans le domaine du marketing après avoir accroché ses patins.

 

Guillaume Gélinas a été invité au camp d’entraînement de

L’Armada de Blainville-Boisbriand, et ne perds pas espoir d’être rappelé. «Je n’avais pratiquement pas patiné de l’été. Je me suis surtout entraîné en gymnase. Et force est d’admettre que j’accusais du retard sur les autres joueurs au camp», d’admettre Gélinas. Même s’il est très heureux avec les Panthères, il n’est pas sans savoir que la Ligue Junior Majeur du Québec, c’est la grosse affaire.

Le party des recrues chez les Gélinas

L’initiation des joueurs recrues des Panthères de Saint-Jérôme a eu lieu au domicile du commentateur sportif Luc Gélinas. «J’étais perplexe au début, une vingtaine de jeunes qui débarquent chez-vous, c’est inquiétant. Finalement, tout s’est bien passé. Les vétérans de l’équipe ont bien encadré les plus jeunes. Et cela démontre bien tout le sérieux de cette organisation», de faire remarquer Luc Gélinas qui a de quoi être fier de sa progéniture.

 

En plus de son fils Guillaume qui fait carrière chez les juniors, sa fille Daphnée joue au baseball pour team Canada chez les juniors. La pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre. Luc est un passionné de sport depuis toujours. «Mon père connait bien son hockey, mais il avait un talent limité comme joueur», raconte en riant de bon cœur Guillaume, qui rajoute que son père lui prodigue de bons conseils, et ne cherche surtout pas à jouer le rôle de l’entraîneur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de