Le magicien Alain Choquette promet un «drôlement intime»

Par Journal Accès

Spectacle-bénéfice

Présenté à 476 reprises durant les trois dernières années, Alain Choquette récidivera pour une 477e et dernière fois le samedi 12 mai prochain alors qu’il livrera sur scène un «drôlement intime» au Théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe. Visiblement heureux de jouer dans le «Nord», le magicien promet à sa clientèle de l’interaction où la magie côtoiera l’humour.

Loin des traditionnels procédés secrets à la fois fumants et mirifiques, Alain Choquette confesse qu’il empruntera la voie de l’improvisation à plusieurs reprises sur scène.
«C’est de l’humour de situation, a-t-il affirmé joyeusement sans toutefois vouloir en divulguer davantage. Personnellement, je n’aime pas embarquer dans une mécanique et préfère, et de loin, l’impromptu. La relation avec mon public étant importante, il sera appelé à plusieurs reprises à monter sur scène avec moi.»

Que ce soit de la lecture en pensée ou plus communément de la télépathie, le magicien prouvera à tout le monde qu’il sait prophétiser l’avenir, voire le destin de plusieurs personnes, dont, entre autres, celle d’un couple, de Franfreluche, etc.

Spectacle-bénéfice

Déjà associé à divers organismes, tels que le diabète juvénile, la trisomie, ou les maladies mentales, Alain Choquette ajoutera une nouvelle corde à son arc, puisque cette représentation sera destinée au Musée d’art contemporain des Laurentides.
«C’est une belle soirée en perspective pour tous ceux et celles qui ont envie d’oublier leurs problèmes. De plus, je ferai de nombreuses gageurs avec mon public tout au long de la soirée et l’argent des perdants ira directement à l’organisme», souligne le magicien, un tantinet sûr de ses victoires prochaines.

Quant à André Marion, directeur général du Musée d’art contemporain des Laurentides, le spectacle-bénéfice d’Alain Choquette permettra d’assurer des revenus supplémentaires au Musée.
«Mis à part une aide financière que nous recevons du ministère de la Culture, les subventions sont gelées et insuffisantes depuis 1988 donc, il nous fait veiller à garantir la qualité de nos services. Chaque année, nous recevons quelque 6 000 enfants au Musée et, pour continuer d’exister, la Fondation du Musée d’art contemporain des Laurentides doit organiser une série d’événements à caractère pécunier.»

L’objectif visé des principaux organisateurs de cette soirée est évalué à 15 000$, un montant qui sera évidemment bien accueilli, en raison de la mission sociale et éducative dans le développement des projets du musée.
«Quand Alain Choquette a été approché par la Fondation du musée, il a accepté d’emblée de participer. Tout ça nous aide beaucoup à conserver la qualité de nos services», conclut M. Marion.

Les billets seront en vente au Musée d’art contemporain des Laurentides, sis au 101, Place du Curé-Labelle, à Saint-Jérôme (450-432-7171), au Centre financier aux entreprises de Sainte-Agathe (819-323-3150), ou encore aux Abita­tions, services immobiliers de Blainville, 10, boulevard de la Seigneurie Est, suite 206 (450-419-7777).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de