Le Marathon de ski SP : défi accompli

Par Nathalie Deraspe

C’est sous le soleil printanier du 18 février dernier que cinquante-quatre skieurs et planchistes ont participé à la 7ème  édition du Marathon de ski SP au profit de la Division Québec de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Cette année, l’événement était parrainé par Jasey-Jay Anderson, champion du monde de planche à neige et médaillé d’or aux Jeux olympiques de Vancouver 2010.

 

Tous présents dans le but de relever l’objectif de 100 descentes par équipe de quatre concurrents, les généreux adhérents ont réussi à amasser la somme de 25 000 $. Un grand coup de pouce à la recherche pour aider à découvrir le remède miraculeux pour guérir cette triste maladie.

 

Pour une bonne cause

Quand le diagnostic est tombé et que Johanne Pichette a appris que son conjoint Jean-Guy Alpin souffrait de sclérose en plaques, cette femme d’affaires des Laurentides a eu envie d’offrir à sa façon un soutien pour soulager une part du quotidien de plus de 15 000 Québécois. C’est ainsi que depuis les 7 dernières années, Mme Pichette organise le Marathon de ski SP aux côtés d’amis et de membres de sa famille, un événement associé depuis 2 ans à la Division Québec de la Société canadienne de la sclérose en plaques. 

 

«Malgré que cette maladie fasse partie de moi maintenant, je crois que la vie est remplie d’espérance et de rebondissements, confie Jean-Guy Alpin. Il ne faut pas baisser les bras. Suite à la mise sur pied de cette activité, ma femme m’a démontré qu’être optimiste est une formule gagnante. Étant donné que la recherche est à la base du développement de la pilule miracle, les chercheurs ont besoin de financement, car tant qu’il y aura de l’argent, il y aura de l’espoir.» Les sommes recueillies lors de l’édition de la fin de semaine dernière permettront l’avancement de recherches pour stopper la sclérose en plaques, en plus d’offrir un soutien au financement des services offerts aux personnes atteintes. 

 

On s’amuse avant tout

Pour Roger Laroche, coprésident de l’événement et également atteint de sclérose en plaques, cette activité est une opportunité pour les citoyens de s’amuser en groupe tout en skiant pour une bonne cause. «Le marathon est avant tout très amical. C’est en fait un rassemblement d’amants du ski prêts à relever un défi pour contribuer à l’avancement des recherches pour guérir la sclérose en plaques.»  Les 14 équipes participantes ont dévalé les pentes de la station Ski Morin-Heights à raison de 25 descentes par skieur. Jusqu’à aujourd’hui, l’événement a permis d’amasser plus de 125 000 $.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de