Le Marché d’été de Val-David ouvrira dès le 30 mai prochain

Par Production Accès
Le Marché d’été de Val-David ouvrira dès le 30 mai prochain

Plus d’une quarantaine de producteurs artisans vont attendre leur clients à compter de 9 heures, le samedi 30 mai 2020, rue de l’Académie, face à l’église de Val-David. «Enfin!» de s’exclamer Diane Seguin, celle qui a créé ce marché il y a dix-neuf ans pour avoir le bonheur de trouver à proximité de chez elle des produits directement isssus de nos fermes. «Imaginez! Des radis à peine sortis du rang, des laitues fières et gonflées de saveur, des fraises si sucrées, si rouge, qu’on a l’impression de retrouver une couleur perdue. Et les asperges, et l’agneau, et le bœuf et les desserts à vous faire frissonner de plaisir, et le pain encore, au milieu des croissants et des vinnoiseries. Une renaissance, en vert et contre tous les virus!»

Bien entendu, cette année, des précautions sérieuses ont été prises, dans l’installation du marché, de manière à protéger les visiteurs comme les exposants. Un seul accès, une distance minimale de 2 m à respecter entre les clients, le port du masque recommandé, les stations de désinfectant sur le parcours, pour n’en citer que quelques-unes. «Mais le plaisir de retrouver nos producteurs, même à deux mètres de distance, c’est quelque chose de merveilleux», ajoute Diane Seguin, pour qui la préparation de ce marché en pleine pandémie a été un dur labeur, pour elle et son équipe, depuis des mois. Pour s’assurer de suivre les règles d’hygiène et d’obtenir le support de l’administration municipale, il a fallu y mettre beaucoup d’énergie. Mais comment faire autrement? Si nous voulons garder nos fermes et nos petites entreprises alimentaires en vie, il faut leur offrir un marché public!»

Désignés service essentiel par le gouvernement Legault, les marchés publics ont l’avantage d’être en extérieur et d’être avant tout destinés à une clientèle locale. «Nous recommandons à tous le monde de chercher le marché public le plus près de chez soi, c’est la meilleure façon de soutenir l’agroalimentaire au Québec, de conclure Madame Seguin. Car ne nous faisons pas d’illusions : l’importation de produits alimentaires va coûter cher dans les prochaines années, et c’est normal. Les dépenses pour survivre à la Covid-19 vous devoir être remboursées, d’une manière ou d’une autre. Avec un marché local qui vend des produits de chez nous, nous avons l’opportunité de nous assurer de la qualité et de la traçabillité de notre nourriture, mais nous investissons, aussi, dans l’avenir de nos fermes. C’est un rendez-vous avec l’avenir du Québec, pour nous et nos enfants, que nous ne pouvons pas manquer.»

Le Marché d’été de Val-David débute le 30 mai et se tiendra jusqu’au 11 octobre, à tous les samedis, 9 à 13 heures.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Thérèse gareau Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Thérèse gareau
Invité
Thérèse gareau

Nous aussi à St-constant ont un marcher LE CULTIVATEUR toujours tres frais légumes etfruits