Le Mont Alta ravagé par les flammes

Photo de Sarah St-Denis
Par Sarah St-Denis
Le Mont Alta ravagé par les flammes

Val-David

L’incendie aurait débuté dans la cabane qui permettait d’opérer le remonte-pente avant de se propager au bâtiment voisin, qui faisait office de boutique de location d’équipement.

Un violent incendie s’est déclaré durant la nuit de dimanche à lundi au Mont Alta situé à Val-David.

L’incendie aurait débuté dans la cabane qui permettait d’opérer le remonte-pente avant de se propager au bâtiment voisin, qui faisait office de boutique de location d’équipement. La troisième structure présente sur le terrain du centre de ski, le bâtiment dans lequel se trouvait le restaurant, n’a pas été touchée. Le remonte-pente n’aurait, lui non-plus, pas été affecté.

Des spécialistes en incendie ont été dépêchés sur les lieux afin d’enquêter sur les causes possibles de l’événement. Pour le moment, l’enquête se poursuit et aucune hypothèse n’a encore été retenue par les autorités.

La route 117 a été fermée durant quelques heures, afin de permettre aux pompiers

d’effectuer leur travail, avant d’être réouverte à la circulation vers 8 heures lundi matin.

 

Tout n’est pas perdu

Plusieurs se questionnaient lundi à savoir ce qui allait advenir du projet de coopérative du Mont Alta. En effet, depuis le printemps dernier, des citoyens se mobilisent afin de démarrer une coopérative dans le but de relancer la station de ski, dont les difficultés financières  des dernières années menacent la pérennité.

Christophe Deschamps, président du webzine zoneski.com et membre impliqué dans le projet de coopérative depuis le début, affirme ne  pas baisser les bras. «C’est sûr que l’incendie a été un choc pour nous et pour l’instant, la montagne ne peut plus être opérée, déclare-t-il. Mais il se peut qu’on aille de l’avant quand même et qu’on respecte notre objectif de base qui était  de mettre la montagne en coopérative d’ici le mois de mai. Ce qui s’est passé va changer des choses mais, en même temps, l’incendie va peut-être seulement accélérer le remplacement des bâtiments qui aurait dû se faire tôt ou tard de toute façon.»

Les membres du comité de précoopérative en sont à finaliser le plan d’affaires du projet. La station de ski en était à sa troisième fin de semaine d’opération, après avoir été fermée la saison dernière.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de