Le Mont Plante

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Le Mont Plante

Nouveau terrain de jeux du Parc régional Val-Morin/Val-David

L’ancien centre de ski alpin du Mont Plante qui était en opération durant les années 1970 reprend du service. La montagne sera annexée au secteur Dufresne du Parc régional Val-Morin/Val-David, mais cela se fera «à l’ancienne», c’est-à-dire sans remontée mécanique, au grand plaisir des amateurs de ski haute-route, de télémark et de splitboard.

Si l’endroit était fréquenté par quelques initiés qui avaient une entente de droit de passage avec le propriétaire, la pratique sur cette montagne située à côté du Mont Césaire se fera désormais en toute légalité.

Claude Lévesque, amateur de plein air et propriétaire de la boutique spécialisée Roc & Ride de Val-David, se réjouit de cet ajout. «C’est une bonne nouvelle! Nous allons retrouver les pistes d’antan. Il y aura maintenant une tarification, sauf que l’endroit sera patrouillé. À ma connaissance, ce sera le premier endroit officiel pour skier où les sportifs vont gravir la montagne par leurs propres moyens. C’est un peu comme un retour aux sources et une pratique plus traditionnelle du sport.», lance-t-il

Par ailleurs, au début du mois, plusieurs bénévoles ont participé à une corvée d’entretien sur la montagne.

Un partenariat gagnant-gagnant selon Val-David

L’entente entre Val-David et l’ancien propriétaire du Mont Plante, l’entrepreneur immobilier Yvon Marcil, a été adoptée par le conseil de ville en novembre 2013. La transaction stipule que M. Marcil offre gratuitement le terrain en échange d’un reçu de fin d’impôt de 325 100$ et d’un raccordement de l’aqueduc et de l’égout de son développement immobilier au réseau municipal.

«C’est une belle entente et tout le monde est gagnant», soutient Suzanne Gohier, responsable des communications au village de Val-David. «L’entrepreneur répond à ses obligations de céder des terrains et pour nous (Ndlr: relativement à la règle du 10% pour fin de parc) et ça nous permet de donner un accès à ces pistes qui seront maintenant protégées.»

Notons que le terrain d’une superficie de 318 224 mètres carrés excède le 10% de la superficie totale d’un projet immobilier que les promoteurs doivent remettre aux villes où ils font du développement.

«Cette nouvelle section augmente l’offre des différents sports qui pourront être pratiqués dans le parc. C’était naturel que cela se fasse et cela va raviver l’intérêt pour le télémark et le ski hors-piste», poursuit Mme Gohier.

Le moment de l’annexion du Mont Plante ne pouvait pas mieux tomber selon Claude Lévesque, notamment parce que la demande pour le ski haute route est de plus en plus prononcée comme il le constate auprès de sa clientèle.

«Les gens allaient déjà au Mont Plante, sauf que maintenant c’est officiel. Le village fera la promotion du parc et ce sera bon pour tous les commerces d’ici», conclut-il.

 

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback