Le plein air à votre portée

Par Production Accès
Le plein air à votre portée
Photo : Alain Denis (Photo : Alain Denis)

Alors que la plupart des régions du Québec se situent dans les zones oranges et rouges, il peut être difficile de rester à la maison, isolé. Toutefois, les Laurentides semblent donner une importance particulière au plein air, qui devient une source d’équilibre pour la santé mentale. En voici quelques exemples :

Saint-Hippolyte acquiert le Mont Tyrol

Le projet de faire l’acquisition du Mont Tyrol était dans les plans du maire Bruno Laroche depuis son entrée à l’Hôtel de Ville en 2009. C’est en octobre 2020 que celui-ci devient réalité.

La Municipalité a fait l’acquisition du mont au coût de 399 000$, montant qui proviendra du Fonds des parcs et des terrains de jeux. Cela représente 150 000 mètres carrés de terrain qui seront protégés et utilisés pour les activités de plein air. « Nous sommes très heureux de cette acquisition qui va nous permettre d’assurer la pérennité du Mont Tyrol. On sentait l’urgence d’arriver à une entente afin d’étendre nos activités et de créer cette extension de nos sentiers de vélo de montagne », a souligné le maire.

Photo : Josée Pilotte

Conscient de l’importance du plein air et de l’environnement, le conseil municipal trouvait essentiel de conserver ce joyau. « Les sentiers dans le secteur du Parc Roger-Cabana rejoignent ceux du Mont Tyrol, ce qui permettra une offre de service plus grande pour les amateurs de plein air. Nous avons acquis 70 000 pieds carrés de milieux humides, on fait ainsi d’une pierre deux coups pour l’environnement et le plein air. »

Il ajoute que la Municipalité va étendre ses activités avec l’acquisition du Mont Tyrol pour le plaisir des citoyens qui sont de plus en plus nombreux à faire des activités de plein air.

Les stations de ski pourront officiellement ouvrir cette année 

Photo : Sommet Saint-Sauveur

Le 16 octobre dernier, l’Association des stations de ski du Québec a reçu le feu vert pour compléter leurs préparatifs en vue de la saison de glisse 2020-2021. Les stations du Québec devront respecter en tout point les recommandations de la Santé publique, en fonction de la couleur de leur zone d’alerte.

Les mesures sanitaires auront un impact significatif sur les frais d’exploitation des stations en plus d’affecter grandement leurs revenus puisqu’elles ne comptent pas seulement sur les revenus de billetterie pour assurer le succès d’une saison. En effet, il y aura un impact majeur sur les revenus d’une station de ski en zone rouge puisque les services de location d’équipements et les écoles de ski ne pourront être en opération.

Plusieurs mesures seront prévues, dont un registre des visiteurs qui devra être tenu quotidiennement. D’autres consignes de base devront être suivies à tous les niveaux d’alerte, comme la distanciation, le port du couvre-visage à l’intérieur et d’un cache-cou à l’extérieur. Pour le groupe les Sommets par exemple, la priorité ira aux membres qui détiennent un abonnement saisonnier et la quantité de billets journaliers sera très limitée.

Activités gratuites sur le P’tit Train du Nord cet hiver 

Photo: Parc linéaire le P’tit Train du Nord

Le parc linéaire Le P’tit Train du Nord a annoncé la gratuité des activités hivernales pour le secteur de Saint-Jérôme à Val-David cette année.

La gratuité des activités hivernales est possible grâce aux contributions financières supplémentaires de la MRC des Pays-d’en-Haut, de la MRC de La Rivière-du-Nord ainsi que les municipalités de Val-Morin et de Val-David de la MRC des Laurentides. Tous ont accepté de compenser les revenus provenant de la vente de droits d’accès saisonniers et journaliers.

Cette décision a été prise dans le but d’assurer une équité et accessibilité pour tous, été comme hiver, notamment en ces temps de pandémie où la pratique d’activités est essentielle afin de maintenir une bonne santé physique et mentale. Différentes activités seront donc possibles, autant la marche, le vélo, le ski de fond ou le vélo sur neige (fatbike).

La patrouille sera présente dès les premières neiges pour informer les usagers des règles à suivre et encourager les bons comportements. La piste continuera à être entretenue de la même manière que les hivers précédents.

Officialisation des sentiers du réseau MICA 

Photo : Marie-Catherine Goudreau

Le Réseau MICA existe depuis près de 20 ans dans les Laurentides : il s’agit du tout premier réseau de vélo de montagne dans les Laurentides et regroupe plus de 30 km de sentiers non-officiels entretenus et aménagés bénévolement. La plupart des sentiers se trouvent sur des propriétés privées dont les propriétaires acceptent le passage de façon bénévole.

Récemment, une entente de principe a été conclue sous toutes réserves, entre le Réseau MICA et Plein air Sainte-Adèle (PASA) pour officialiser les sentiers, selon une publication sur leur page Facebook. Michel Careau, concepteur du réseau, demeurera, en collaboration avec PASA, la personne ressource pour l’entretien des sentiers.

Cette démarche permettra notamment de garantir aux propriétaires qu’ils seront couverts par une assurance responsabilité, d’apparaître sur une carte de sentier officielle de PASA et d’avoir des ressources pour entretenir les sentiers et fournir un système de balises d’urgence. Un projet d’entente de passage et une lettre de présentation adressés aux propriétaires de terrain seront préparés, pour ensuite être présentés au conseil d’administration de PASA, avant d’entrer en contact avec les propriétaires.

 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments