« Le Québec de demain sera ce que les jeunes d’aujourd’hui en feront » -André Marion

Photo de France Poirier
Par France Poirier
« Le Québec de demain sera ce que les jeunes d’aujourd’hui en feront » -André Marion
André Marion (Photo : Courtoisie)

JE ME SOUVIENS

Doté d’une longue expérience dans le milieu des organismes sans but lucratif, André Marion a, entre autres, assumé avec brio la direction générale du Musée d’art contemporain des Laurentides (MACL) pendant 14 ans. Bien connu à Saint-Jérôme, il fut conseiller municipal de 2013 à 2017. Il est directeur de la Société nationale des Québécoises et Québécois des Laurentides  depuis septembre 2018.

 

Croyez-vous qu’avec ce que nous avons vécu collectivement en tant que peuple, nous serons témoins d’un nouvel élan du patriotisme et pourquoi?

Dès les premières journées de confinement, j’ai senti que cet effort collectif des Québécois pour lutter contre la pandémie ravivait une flamme nationaliste. Nous devions agir ensemble dans la même direction. Lors des points de presse du premier ministre, les drapeaux du Québec, bien en évidence sur la tribune, accentuaient notre sentiment d’appartenance.

Qu’est-ce que la crise nous a appris en tant que peuple et par rapport à nos relations avec le Canada?

Le Québec a tracé la voie aux autres provinces et au gouvernement fédéral. Celui-ci n’était pas préparé adéquatement à un tel évènement et le temps de réaction a certainement eu des conséquences tragiques. Cette situation a mis en lumière les lacunes en ce qui concerne les responsabilités qui relèvent des provinces et celles qui relèvent du fédéral.

Qu’est-ce que vous souhaitez que l’on retienne de la crise?

Qu’il faut prévoir l’imprévisible. C’est-à-dire que dorénavant, sans devenir paranoïaque, il faudra ne plus tout tenir pour acquis, avoir des plans d’urgence, des plans B. On ne peut pas se cacher la tête dans le sable, il y a des menaces environnementales entre autres. Cependant, la crise a surtout mis en lumière les défaillances graves en ce qui concerne le traitement des aînés en résidence et a exacerbé les faiblesses de notre système de santé.

Comment voyez-vous le Québec de demain?

Le Québec de demain sera ce que les jeunes d’aujourd’hui en feront. C’est sur eux que reposeront la sauvegarde de la langue française et, je le souhaite de tout cœur, la création d’un Québec affranchi.

Que signifie pour vous d’être Québécois?

Les Québécois sont des êtres fiers, généreux, tolérants avec un sens poussé de l’entraide et du partage. Les Québécois s’adaptent à toutes sortes de situations en faisant preuve de résilience. Ils sont accueillants, inventifs et, le nombre d’humoristes per capita le prouve, joyeux et bons vivants. Être Québécois, c’est aussi être comme le citoyen du village gaulois d’Astérix, résister et même se battre pour garder sa langue et sa culture.

En vrac

Votre « drink » de la Saint-Jean ?

La bière d’Abraham, elle n’est produite que pour la Fête nationale à partir d’ingrédients 100% québécois.

Une chanson à chanter au bord du feu ?

La complainte du phoque en Alaska

Votre meilleur souvenir de la Saint-Jean ?

J’ai vécu plusieurs fêtes de la Saint-Jean un peu partout, de grands moments marquants mais celle qui m’a touchée le plus c’était à Québec avec mes deux filles, mon garçon et mes trois petits enfants alors que nous paradions dans les rues, agitant ballons, banderoles et drapeaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de