Le resto qui ne dérougit pas

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Le resto qui ne dérougit pas

La Focaccia

 

Une petite table en style bistro? Une banquette autour d’une table ronde pour plus d’intimité? Un tabouret au bar à sushi? La Focaccia c’est un restaurant, trois ambiances, un menu, deux tendances, et une réputation de popularité depuis 26 ans.

Achetés de ses parents il y a 14 ans, Tasso Massouris assure la continuité des lieux bien connus, avec son associée Lucia Mancheschi. Elle accueille et supervise, Il s’occupe de ce dont les clients se régaleront.  

Un service empressé à l’heure du lunch fait que la Table d’Hôte du midi qui varie tous les jours est très appréciée avec son choix de soupe ou salade en entrée, ses dix propositions de plats principaux ou de créations du chef au sushi bar, son dessert-café inclus.

 

La Table d’Hôte du soir modifié chaque semaine offre pour sa part le potage et le choix de salade césar ou italienne, en plus d’une variété alléchante d’entrées et de plats principaux. Le chef asiatique de son côté prépare des sushis servis en 10, 15 ou 20 morceaux selon l’appétit de chacun. Le plateau de desserts qu’on défile sous votre nez boucle la ronde des papilles gourmandes. 

 

Le menu À la carte offre les Zuppe (soupes) traditionnelles qui apaisent l’appétit telles que Minestrone et Stracciattelle, les Insalate (salades) comme la César avec noix et gorgonzola, les Antipasti originaux tels les Lumache alla pana (escargots sauce crème et champignons), le Carpacio de filet mignon et copeaux de parmesan, le Crustini de Anatra (croustillant de canard confit, miso et shitaké) ou le Funghi portobella arrostiti (champignon portobello, piment grillé, fromage de chèvre et réduction de balsamique).

 

Du four sortent les Lasagnes, Cannelloni et Manicotti et les Pizzas délicieuses dont les Capriciosa, Di Parma, Bella Vista, Di Mare à découvrir. Sur une variété de pâtes au choix se déposent soit les sauces traditionnelles, entre

 autres All’olio y pinelli (huile d’olive et noix de pin), Puttanesca (sauce tomate, olives et câpres) ou Gigi (sauce tomate, crème, champignons et prosciutto) ou les particulières dont celle Con caprini (ail, basilic frais, tomates séchées, fromage de chèvre et tomates) ou Misto di Mare (sauce tomate, basilic frais, palourdes, crevettes de Matane, pétoncles, moules et crevette géante). 

 

Pour ce qui est des catégories Vitello (veau), Petto di pollo (poitrine de poulet), Pesce (poisson) y Cozze (moules), les recettes bien et moins biens connues se côtoient.

 

Scallopine Andréatico (escalope de veau, champignons, crevettes de Matane, sauce demi-glace-crème, gratinée), Scaloppine Principessa (variation sur un même thème mais celle-ci avec asperges et champignons); Petto Margharita (sauce rosée, crevettes, champignons); Gamberi al Pernod (crevettes grillées, flambées au Pernod, nappées d’une sauce crémeuse); Cozze gorgonzola é spinaci (moules fraîches de l’I.P.E., crème, gorgonzola, épinards). Toutes ces savoureuses recettes se font assurément compétition lorsqu’on cherche un goût différent de ce dont on a l’habitude.

 

Sushis, Sashimis, Makis et Hosomakis créés par le chef asiatique sur place et si appréciés des papilles québécoises offrent une diversion au menu italien de La Focaccia. 

La carte des vins, révisée tous les six mois, offre une prédominance de vins italiens à prix appréciables.  

 

Quelle que soit la saison et le jour de la semaine, midi ou soir, chaque fois que l’on passe devant ce restaurant qui fait le coin du boulevard Curé Labelle et du Chemin des Hauteurs, le stationnement est plein! Le secret serait-il dans la sauce?

 

 

 

La Focaccia

2210, boul. Labelle, Saint-Jérôme

Tél.: 450 432-5325

 www.restaurantlafocaccia.com

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de