Le sens du quotidien d’Alain Laframboise

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval

Musée d’art contemporain des Laurentides

Au Musée d’art contemporain des Laurentides expose jusqu’au 23 mars, l’artiste Alain Laframboise. Réunissant des séries photographiques, des assemblages sculpturaux et des projections vidéographiques sur une période de plus de 30 ans, Le sens du quotidien constitue un véritable itinéraire de vie artistique.

 

Tel un voyage temporel, l’exposition présente des visions domestiquées de notre quotidien qui, ne se donnant qu’à la volée du temps, focalisent sur l’ordre des choses qui perpétuellement nous échappe. À la manière d’une vanité, l’exposition nous transporte dans un univers d’objets-témoins d’une culture populaire : des photographies de magnifiques scènes de genre accentuent notre présence aux chose; des assemblages sculpturaux s’apparentant à des cabinets de curiosités composés d’objets collectionnés au gré de flâneries aux puces, invitent dans leur rapprochement, à redéfinir leur symbolique; des images filmées mettant en scène des poupées pivotant sur elles-mêmes, métaphorisent l’éternel recommencement de la vie quotidienne en renversant notre relation proxémique avec ces objets remplis de nostalgie de l’enfance.

 

Célébrant le moment présent du rapport avec notre environnement, l’exposition aiguise notre sens du quotidien, qui surgissant d’une prise de conscience des qualités

esthétiques que renferment les objets de la vie courante, nous transporte dans un espace où la trivialité des choses acquiert une dimension artistique.

           

L’artiste Alain Laframboise est né à Saint-Benoît-des-Deux-Montagnes en 1947. Il est titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art de l’Université de Montréal et d’un doctorat en philosophie et esthétique des formes, de l’Université de Paris X-Nanterre. Spécialiste de l’art de la Renaissance, il a enseigné l’histoire et la théorie de l’art à l’Université de Montréal pendant 32 ans. Il a co-fondé et co-dirigé les éditions et la revue TROIS de 1985 à 1996 et publié plusieurs textes consacrés à l’art contemporain à titre de critique d’art et de commissaire. Artiste, il a exposé, à partir de 1983, des œuvres revisitant, depuis Poussin jusqu’à Duchamp, en passant par Cornell, les dispositifs de la représentation, d’abord sous forme de «boîtes» aux techniques mixtes, pour ensuite emprunter surtout au médium photographique dans le cadre d’expositions individuelles et collectives, tant au Canada qu’en Europe. Enfin, mentionnons que ses œuvres figurent dans

plusieurs collections publiques et privées. Il est représenté par la Galerie Graff à Montréal.

 

Mardi au dimanche, 12 h à 17 h

Musée d’art contemporain des Laurentides

101, Place du Curé-Labelle à Saint-Jérôme

450- 432-7171

www.museelaurentides.ca

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de