Le transport collectif de Saint-Jérôme passe à l’ère moderne

Par Félix Côté

Les Jérômiens profiteront à partir du 10 août prochain de diverses bonifications de leur service de transport en commun.

Annoncé vendredi dernier à la gare intermodale de Saint-Jérôme, cette refonte avait été adoptée le 4 juin par le Conseil intermunicipal de transport Laurentides (CITL). Celle-ci prévoit entre autres de nouvelles lignes d’autobus bidirectionnelles, un nouveau service de taxis collectifs et une fréquence accrue du service, dont l’horaire sera prolongé le soir et le week-end.

En semaine aux heures de pointe, les autobus des lignes locales circuleront sur semaine aux 30 minutes dans chaque direction, et à chaque heure les fins de semaine. Le service s’étalera de 5h30 à 22h40 la semaine et de 7h25 à 22h40 les weekends.

<p align=”left”>La ligne 9, qui relie la ville au reste du réseau CITL jusqu’à Laval, sera prolongée de quatre kilomètres vers le nord, jusqu’à l’intersection de la 117 au boulevard Lafontaine. Le service sera offert aux 10 à 15 minutes sur semaine et aux 30 minutes les fins de semaine.

Huit nouveaux véhicules entreront également en circulation. Ces nouveaux autobus climatisés, de type midibus, entreront en service dès le mois d’août et pourront transporter une quarantaine de passagers.

La ville offrira également un service de transport spécifique à ses 7000 résidents de 65 ans et plus. Les aînés inscrits à ce service pourront sur réservation se déplacer de leur domicile vers l’un des endroits autorisés dans la ville, tels des commerces, les centres commerciaux, les cliniques médicales, l’hôpital, etc. La ville entend dévoiler éventuellement plus de détails sur les modalités de ce service.

Un plan d’envergure devenu nécessaire

Selon les principaux initiateurs du projet, cette bonification du transport en commun était devenue indispensable. Pour Pierre Charron, président du CIT Laurentides et maire de Saint-Eustache, la volonté de développer le transport en commun viendrait d’abord de sa nécessité et de la forte demande: «Saint-Jérôme est une ville étudiante, et une nouvelle salle de spectacle accueillera beaucoup de visiteurs. Avec le cégep et le campus de l’UQO (Université du Québec en Outaouais), la ville compte environ 8 000 étudiants. De plus, la nouvelle salle de spectacle du quartier des arts ouvrira ses portes en 2016 et accueillera 200 000 visiteurs par année.»

Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, ajoute que l’investissement de 300 000$ nécessaire à ces améliorations n’est rien en comparaison des bénéfices et des avantages projetés. «Plusieurs entreprises choisissent de s’établir à Saint-Jérôme à cause de l’offre de services offerts. C’est le cas d’Enzyme, cette firme de jeux vidéo, qui vient de déménager avec ses 500 travailleurs, en grande partie à cause de notre offre en transport en commun», a déclaré le maire.

Cette refonte du réseau de transport collectif, la plus grande depuis 2006, vise avant tout une augmentation de l’achalandage sur le réseau, ce qui en fin de compte, augmenterait la rentabilité du système.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de