Les astuces pour adapter vos activités culturelles aux publics scolaires

Par Journal Accès
Les astuces pour adapter vos activités culturelles aux publics scolaires

Avant même de penser à la conception de son activité, il est indispensable d’avoir une vision précise de l’expérience qu’on souhaite faire vivre à ses jeunes publics. L’idéal poursuivi est de permettre aux élèves de vivre une expérience mémorable, de découverte et d’exploration autour du sujet choisi, avec une bonne dose de plaisir. 

La connaissance des publics

La force d’un concepteur ou animateur averti est la connaissance des publics. Elle s’acquiert par l’expérience, le partage d’expertise (avec des professeurs, des éducateurs, des pairs, etc.) ainsi que par le développement de trois éléments essentiels, soit l’écoute, le sens de l’observation et le goût développé pour l’analyse. Pour débuter, il est nécessaire d’effacer de votre mémoire l’idée préconçue qu’on offre ses activités à un seul public scolaire. Celui-ci, sous ses airs génériques, est effectivement multiple. Vous devez, par exemple, considérer l’âge et le niveau de scolarité, les besoins d’encadrement ou d’autonomie, la durée d’attention réelle ou potentielle et la capacité de lecture afin d’éviter de créer des activités inadaptées.

 

La notion des modes d’apprentissage

Afin d’augmenter l’efficacité de vos actions et l’intérêt de vos publics scolaires, plusieurs paramètres d’apprentissage sont à prendre en compte. En ce sens, deux spécialistes en éducation,

Monique Camirand et Marie-Thérèse Bournival, distinguent trois types différents d’apprentissage: cognitif, sensitif et émotif. Une activité rejoignant ces trois modes aura plus de chance de favoriser la curiosité, l’intérêt de l’ensemble des élèves et de donner le goût aux jeunes de poursuivre et de partager leur exploration.

 

La compréhension du milieu scolaire et de la Culture à l’école

Concernant le milieu scolaire, il est important d’être familiarisé avec le Programme de formation de l’École québécoise. De plus, proposer des activités dans cet environnement commence par l’inscription au Répertoire des ressources culture-éducation, associé au programme La culture à l’école. Celui-ci regroupe des artistes et des écrivains qui proposent des ateliers pour les jeunes dans plusieurs disciplines artistiques et genres littéraires. On y retrouve également des organismes qui proposent des sorties culturelles, mais aussi, dans certains cas, des projets qui peuvent être réalisés en classe dans le cadre du programme. Source unique d’information et outil de recherche polyvalent, il inspire et aide les personnes œuvrant dans le milieu scolaire et qui désirent organiser des ateliers et des sorties culturelles pour des jeunes, en collaboration avec des professionnels (Source: Ministère de la Culture et des Communications, Programme de La culture à l’École – http://www.mcc.gouv.qc.ca/?id=2024).

 

Si savoir adapter ou développer plus adéquatement vos activités culturelles aux publics scolaires fait partie de vos besoins, le Conseil de la culture des Laurentides offrira la formation «Adapter ses activités culturelles, porte d’entrée en milieu scolaire» les 13 et 14 janvier prochains au Musée d’art contemporain des Laurentides, à Saint-Jérôme, pour les artistes ou personnes œuvrant dans les différents domaines culturels (arts visuels, arts de la scène, lettres, audiovisuels, patrimoine, muséologie, etc.).

 

Informations :

www.culturelaurentides.com, section formation

Manon Mercier, coordonnatrice :

450-432-2425, poste 104,

formation@culturelaurentides.com

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de