Les bénévoles de la Maison de la Famille

Par Journal Accès

Les bénévoles de la Maison de la Famille

La Maison de la Famille des Pays-d’en-Haut est née en 1994. Bien que située à Saint-Adèle, elle dessert toute la MRC des Pays-d’en-Haut. Quatre des bénévoles de l’organisme nous racontent la Maison de la Famille…

 

Sa mission?

Être d’abord et avant tout un lieu de rencontre et d’échange pour les parents et les enfants. Dans une atmosphère de détente et de plaisir, des services et des activités qui visent à reconnaître les forces et le potentiel de chacun afin d’aider à mieux vivre les hauts et les bas du quotidien, sont offerts. La Maison de la Famille reçoit des familles de tous types, pour toutes sortes de raison, et leur offre un soutien personnalisé et réconfortant à travers son accueil et ses activités. Certains services se déplacent chez les gens afin de les aider dans leur propre milieu.

 

Qui fait en sorte que la

Maison est ce qu’elle est?

Les bénévoles. Sans elles, rien n’iraient plus. Sept femmes et un homme sont au service de cet organisme. Leurs qualités? Le dévouement, l’amour des enfants, la patience, le don de soi, le désir profond d’aider et de rendre service afin de rendre la vie plus légère et agréable aux parents et offrir un milieu de vie enveloppant pour l’enfant. La majorité des personnes qui profitent des services sont des mamans. Pourquoi des mamans? Parce que les papas n’osent pas, on dirait, profiter des services, ou ne sont pas au courant, ou sont réticents.

«Mais ça devrait changer raconte

Mariette Léveillé, bénévole. »

 

Pourquoi y faire du bénévolat?

« Parce qu’on veut donner au suivant; parce que nos enfants et nos petits-enfants ont grandi et c’est une façon d’élargir notre rôle de grands-parents qui nous manque parfois; c’est pour briser l’isolement pour moi qui n’ai ni enfants ni petits-enfants; pour partager notre expertise et notre expérience après une vie de travail terminée; parce que c’est aussi gratifiant pour nous que pour les enfants», expliquent chacune à son tour, les quatre bénévoles autour de la table.

 

Pourquoi offrir de votre temps aux enfants?

Les enfants sont comme des éponges. Ils s’abandonnent, une fois apprivoisés. Ils sont dépourvus de jugement. Les

enfants reconnaissent les vraies valeurs des gens. Ils sentent qu’on les aime. On ne se sent pas menaçante. Ils sont connectés à leur base, leur soi. Ils sont spontanés » décrivent ces femmes qui trouvent en ce geste bénévole qu’elles accomplissent, un sens, une valeur, une mission à leur vie.

 

La Maison de la Famille aimerait bien avoir plus d’hommes bénévoles. Le «Papi ressource» actuellement présent est très apprécié des petits qui voient en lui une respectueuse image masculine, un modèle auquel ils peuvent s’identifier. C’est précieux.

Bienvenue aux hommes

À la Maison de la Famille, la participation aux activités organisées crée de belles amitiés, des liens précieux entre femmes, entre enfants, entre adultes et enfants. Le besoin de bénévoles est toujours présent. Les hommes sont bienvenus, même si dans la tête des gens, le rôle de bercer les bébés, d’apporter l’aide aux familles, d’offrir un répit aux mamans débordées, dépassées par les événements semble plutôt être une mission de femme. Faux. L’image masculine est aussi primordiale chez l’enfant que l’image féminine.

 

Un cœur à l’écoute

La Maison de la Famille n’est pas seulement destinée aux gens dans le besoin, c’est aussi un point de chute, un moment de répit pour tous. C’est un endroit d’accueil où les bénévoles qui s’y trouvent et qui ouvrent leurs bras pour réconforter, aimer, ont l’oreille tendue pour écouter et recevoir les confidences, ont le cœur à la bonne place pour donner, tout simplement, sans jugement.

 

Pour plus d’informations:

www.lamaisondelafamille.com

ou 450 229-3354.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de