Les camps de vacances seront ouverts cet été

Par Marie-Catherine Goudreau
Les camps de vacances seront ouverts cet été
(Photo : Base de plein air Bon Départ )

La Santé publique du Québec a donné son feu vert pour que les camps de vacances puissent rouvrir cet été. Lors d’une conférence de presse mercredi dernier, l’Association des camps du Québec (ACQ) demande toutefois au gouvernement d’octroyer 10 M$ aux camps de jour et aux camps de vacances afin qu’ils puissent offrir des activités cette année.

L’ACQ avait demandé au gouvernement en mars dernier dans une lettre ouverte de donner une réponse avant le 1er avril à savoir si les camps de vacances pouvaient rouvrir ou non cet été. Selon un sondage mené par l’ACQ, un tiers des membres affirmaient qu’ils ne pourraient pas se conformer aux nouvelles directives dans les délais ou qu’il était trop tard pour redémarrer leur site après plus d’un an d’inactivité.

« Nous sommes très heureux de pouvoir mettre fin au doute qui plane depuis plusieurs mois quant à la réouverture des camps de vacances. Les membres de l’ACQ mettront les bouchées doubles dans les prochaines semaines […] », a affirmé Éric Beauchemin, directeur général de l’ACQ.

Aide financière

L’association demande 10 M$ au gouvernement, dont 6 M$ permettraient de financer la mise en œuvre du protocole et un soutien en cas de fermeture. Une partie irait également aux camps de vacances qui ne pourraient rouvrir afin d’éponger leurs coûts fixes. De plus, de ce 10 M$, 4 M$ seraient versés aux camps de jour pour les aider à accueillir plus de jeunes, tout en respectant les mesures sanitaires.

De plus, la vaccination pour le groupe prioritaire s’adressant aux travailleurs essentiels sera élargie pour donner accès à l’ensemble du personnel des camps de jour et des camps de vacances.

S’adapter

La Base de plein air Bon Départ est située à Wentworth-Nord. C’est un organisme de bienfaisance qui offre une expérience de camp de vacances en plein air pour des enfants dans le besoin et des personnes handicapées. Luc Ménard en est le directeur général.

« Nous avons fait des aménagements physiques pour l’été comme des chapiteaux et des espaces plus grands. Nous avons fait l’ajout de produits sanitaires évidemment. Nous avons également dû ajouter du personnel », explique-t-il. La capacité du camp de vacances sera également réduite de moitié. « Mais les coûts d’opération restent les mêmes, sinon plus élevés. »

3 destinations coupées

La Base de plein air Bon Départ accueille habituellement des jeunes de partout au Québec. Ils offrent des séjours clé en main, du transport à l’hébergement, grâce à la fondation. « Cette année, nous avons dû couper 3 destinations qui nécessitaient un transport en avion en raison de la complexité de ce mode de transport. » Les jeunes des autres destinations seront amenés au camp des Laurentides par autobus.

L’année dernière, c’est plus de 600 inscriptions qui ont dû être annulées en raison de la pandémie. « Ce sont des jeunes qui n’ont pas eu la chance de participer à l’expérience et qui ont dû rester à leur maison. » Les camps de répit pour les personnes aux besoins particuliers offrent autant de bénéfice pour les enfants, que pour les parents, souligne M. Ménard.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
merdine
merdine
2 mois

Vive les vacances et je souhaiterais que ce virus disparaitra bientot.

bounab6@yahoo.fr