Les Grands prix de la culture des Laurentides 2014

Par Journal Accès
Les Grands prix de la culture des Laurentides 2014

Arts visuels et métiers d’arts à l’honneur 

En cette 25e édition des Grands Prix de la culture des Laurentides qui avait lieu la semaine dernière à Saint-Jérôme, le Conseil de la culture des Laurentides (CCL) a remis plus de 10 000 $ en prix et en bourses afin de récompenser et célébrer le talent et l’engagement des artistes en Arts visuels et métiers d’art à l’honneur cette année. C’est devant une salle comble comprenant de nombreux artistes, représentants du milieu et dignitaires, que l’événement s’est déroulé.

Le prix «Les grands soleils» attribué aux quatre ans, rend un hommage exceptionnel à un créateur laurentien de premier plan pour l’ensemble de sa carrière. C’est à Robert Charlebois que les honneurs ont été rendus cette année. Pour ajouter à l’émotion du moment, son fils Jérôme lui a interprété sa très belle composition Mon père. Visiblement touché, c’est accompagné de son grand ami Michel Robidoux que notre bien-aimé artiste national est ensuite monté sur scène pour livrer un témoignage vibrant sur son attachement aux Laurentides : «Mes deux fils sont nés à Saint-Jérôme, je suis le parrain du Théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe, et j’habite à Morin-Heights. De recevoir ce prix ici, dans mon patelin, me fait particulièrement chaud au cœur» a-t-il exprimé.

Robert Charlebois vient s’ajouter à la liste impressionnante des lauréats du prix «Les Grands Soleils» du CCL qui comprend déjà Jean-Paul Riopelle (1994), Frédéric Back (1998), Kinya Ishikawa (2002), Gilles Vigneault (2006) et René Derouin (2010).

Sandra Djina Ravalia de Saint-Colomban, a reçu le prix «Jeune relève», offert en partenariat avec le Forum jeunesse des Laurentides. Artiste multidisciplinaire originaire de l’île de La Réunion, Sandra Djina Ravalia a exposé en Europe et au Québec dans des galeries et Maisons de la Culture. Elle a été invitée à Bruxelles lors du Festival international d’art tribal réunissant les collectionneurs du monde entier. Elle est titulaire d’un Baccalauréat en arts avec les honneurs du jury de l’Université Concordia.

 Le prix «Passion» a été attribué à Andrée Matte de Saint-Jérôme. Remis en partenariat avec le Caucus des députés des Laurentides, le prix honorait son implication hors de son cadre professionnel, comme conservatrice au Musée d’art contemporain des Laurentides.

Considérée comme une personne ressource pour des institutions, des artistes, des collectionneurs ou des citoyens, elle s’implique dans divers projets où les arts visuels sont à l’honneur et où elle peut partager sa passion pour les arts. Depuis plus d’un an, Andrée Matte est aussi impliquée sur le conseil d’administration du Musée régional d’Argenteuil.

Le prix «Municipalité», remis en partenariat avec les Caisses Desjardins des Laurentides, a été attribué à la MRC des Laurentides pour son projet «Je pARTicipe», un projet de médiation culturelle ayant pour objectif de mettre une touche d’originalité dans les lieux publics, grâce au savoir-faire des artistes professionnels locaux, tout en mobilisant la participation citoyenne.

Au cours des étés 2013 et 2014, six artistes de la MRC des Laurentides ont dirigé plus de 150 citoyens dans un travail artistique créant de nouvelles installations originales et artistiques dans sept municipalités. L’objectif est d’unir l’administration municipale et l’artiste professionnel, pour améliorer le milieu de vie des citoyens, leur permettant une expérience artistique et valorisant les noyaux villageois.

Remis en partenariat avec Télé-Québec, le prix «Excellence», a été accordé à Marilyse Goulet de Saint-Jérôme.

Depuis près de dix ans, l’artiste explore les diverses possibilités de la gravure et de l’estampe incluant le dessin, la photographie et l’installation. Sa plus récente exposition solo intitulée Manger nomade : l’art de manger un peu partout, présente les différentes facettes de nos modes de consommation alimentaire en marge de la salle à manger. Son projet a été exposé de Mont-Laurier à Val-d’Or, de Sainte-Thérèse à Rivière-du-Loup. Pour ce prix, Marilyse Goulet a obtenu une bourse et un portrait vidéo réalisé par Télé-Québec que l’on peut visualiser en ligne sur lafabriqueculturelle.tv

Le Musée d’art contemporain des Laurentides (MACL) s’est vu remettre le prix «Ambassadeur», en partenariat avec la Société nationale des Québécoises et des Québécois des Laurentides et la firme Équipe Laurence. Le MACL se donne pour mission de faire connaître, promouvoir et diffuser la production des artistes professionnels en arts visuels, en mettant l’accent sur l’art contemporain et actuel. Il est la plus importante institution muséale au nord de Montréal, et son rayonnement s’étend au-delà du territoire des Laurentides. À ce jour, le MACL a présenté plus de 250 expositions. Il enregistre près de 20 000 visiteurs chaque année, dont plus de 6 000 jeunes dans le cadre de programmes éducatifs. L’année 2014 est marquée par la reconnaissance muséale du ministère de la Culture et des Communications du Québec. Le MACL est ainsi devenu cette année, le premier musée officiellement reconnu des Laurentides.

Le «Prix du CALQ» – Conseil des arts et des lettres du Québec – est décerné au créateur ou à la créatrice de l’année dans les Laurentides. C’est Sophie Castonguay de Val-Morin qui en a reçu les honneurs en cette 25e édition. Artiste en arts visuels, sa pratique se caractérise par l’élaboration de  dispositifs performatifs dans lesquels elle met en scène la parole des spectateurs.

Par l’usage de modalités narratives, elle tente de créer des interférences dans la réception de l’œuvre et dans la perception du lieu. En intégrant le spectateur au cœur de l’œuvre, elle l’incite à réfléchir sur le rôle qu’il joue comme spectateur-acteur. On a pu voir son travail dans plusieurs centres d’expositions au Québec, à Toronto et en Europe. Tout récemment, elle a réalisé une performance participative sur la mémoire et l’avenir de l’ancienne synagogue qui a abrité pendant 14 ans le Théâtre du Marais à Val-Morin. Elle travaille présentement à la réalisation du projet Les voix de ma ville, une installation sonore qui sera intégrée pour une durée de dix ans au parc René‑Lévesque à Labelle.

La 25e édition des Grands prix de la culture des Laurentides faisait suite à deux anniversaires importants de l’organisme en 2014, soit son 35e anniversaire de création, et le 15e anniversaire de son service de formation continue.

Après avoir célébré les Arts de la scène (2013), les Lettres (2012), le Patrimoine et l’histoire (2011), le CCLpoursuit sa mission de reconnaître et de valoriser le travail des artistes, des organismes, des entreprises et des intervenants culturels de notre région. Depuis la première édition, près de 200 récipiendaires ont ainsi été honorés. L’édition de 2015 mettra à l’honneur Le patrimoine et l’histoire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de