Les impacts de la pandémie sur le secteur économique

Par Marie-Catherine Goudreau
Les impacts de la pandémie sur le secteur économique
(Photo : Nordy)

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), en collaboration avec le Centre de formation économique du Fonds de solidarité FTQ et l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), poursuit les 27, 28 et 29 janvier sa tournée des régions du Québec dans les Laurentides et Lanaudière.

L’objectif de cette formation est de sensibiliser les travailleurs sur les effets de la pandémie sur l’économie de la région et des milieux de travail. À l’occasion, une fiche préparée par l’IRÉC détaillant les impacts de la pandémie sur l’économie des Laurentides a été mise à la disposition du public. En voici les faits saillants :

Hausse du taux de chômage

  • Le chômage des Laurentides a connu un bond jusqu’en juin, avant de retomber partiellement jusqu’en août.
  • La pandémie aura réduit le nombre d’emplois de 55 000 entre février et juin. 36 400
    seront récupérés à la fin du confinement.

Impact sur les entreprises

  • Les Laurentides est la 4e région la plus fortement impactée parmi les 17 régions administratives
    du Québec.
  • La région a surtout été affectée par la baisse de ses contrats ou commandes.

Indice de vitalité économique

  • 17,1 % des localités des Laurentides se retrouvent dans le quintile des localités les plus dévitalisées au Québec.
  • La période de confinement entrainera une augmentation du chômage, mais ne règlera pas la question de la rareté de main-d’œuvre. C’est avec des plans d’action sectoriels et la législation que l’on peut attirer, voire créer une expertise de travailleurs, selon la fédération.

Impacts dans les secteurs économiques des Laurentides

Secteur primaire

Au Québec, la pénurie des travailleurs agricoles saisonniers a affecté les entreprises. Malgré la faible part du secteur primaire dans l’économie de la région, l’agroalimentaire et la foresterie demeurent vitaux pour certaines MRC.

Manufacturier

Des activités économiques reliées aux transformations des produits en bois ont été mises sur pause. Toutefois, l’exode urbain a soutenu la fabrication de matériaux et de produits de la construction.

Services publics

Au niveau provincial, la pression subie par les établissements de santé, les écoles et les affaires sociales a démontré les lacunes du système. Dans les Laurentides, ce sont les hôpitaux de Saint-Jérôme et de Saint-Eustache qui ont été lieu de foyers d’éclosion.

Aéronautique

Le pôle aéronautique à Mirabel est à haut risque à moyen terme, en raison de la crise du transport aérien international.

Industrie touristique, hébergement et restauration

Le manque de main-d’œuvre a rendu difficile la prestation de service suite au déconfinement et le long retour à la normale du tourisme étranger a affecté le secteur.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments