Les Laurentides: une destination de premier choix!

Par Journal Accès
Les Laurentides: une destination de premier choix!

Le Québec en 30 boucles

En ce début de saison cycliste – pour certains! –  Vélo Québec présente son tout nouveau guide destiné aux cyclotouristes curieux de découvrir les beautés insoupçonnées du Québec à vélo: Le Québec en 30 boucles. Un guide conçu par et pour le grand public!

«J’ai eu l’idée de demander à nos lecteurs quels étaient leurs coups de cœur, leurs boucles préférées dans leur coin de pays, et qu’ils souhaiteraient partager avec le reste de la communauté cycliste; et on a reçu beaucoup de propositions», se rappelle Patrice Francœur, directeur  artistique du magazine Vélo Mag.

Le Québec en boucle

De l’Abitibi-Témiscamingue à la Gaspésie en passant par les Laurentides et les Cantons-de-l’Est, trente ambassadeurs font découvrir des petites routes de campagne.

L’équipe de Vélo Mag a non seulement pédalé chacune des 30 boucles de 43,5 à 85 km et pris des photos de leur escapade, mais elle a soigneusement détaillé les trajets afin d’y intégrer une foule de renseignements: endroits où casser la croûte, où dormir, les points de ravitaillement mais aussi les boutiques de vélo, sans oublier les données propres aux parcours tels que distance, dénivelé et le niveau de difficulté. «Sur les 30 boucles, j’en ai roulées 21», ajoute Patrice Francœur.

Les Laurentides: un coup de cœur

Grâce à la collaboration des lecteurs, ce nouveau guide de Vélo Mag offre une diversité de parcours, pour tous les amateurs de la petite reine et la quasi majorité des régions touristiques est représentée. «Bien que le gros de notre lectorat provienne de la région métropolitaine, on a exclu Montréal et Laval, précise M. Francœur. Et si toutes les régions présentent des parcours exclusifs, celle des

Laurentides arrive grande gagnante avec cinq boucles.» Et le cycliste d’expérience parle en connaissance de cause puisqu’il les a toutes parcourues. La numéro cinq au départ de Lachute, fait même une incursion en Montérégie et en Outaouais. Une autre fait découvrir les environs de Mont-Laurier. Mais certaines ont étonné M. Francœur: «À Sainte-Adèle, je m’attendais à rouler sur des routes très achalandées. Luc Baril de Vélo Espresso, m’a fait découvrir une boucle qui – mis à part quelques centaines de mètres sur la 117 – emprunte des routes très tranquilles. D’où l’importance d’avoir demandé aux cyclistes qui connaissent ces trajets.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de