Les nageurs de Neptune se démarquent

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Les nageurs de Neptune se démarquent

Les athlètes du club de natation Neptune de Saint-Jérôme ont terminé au premier rang de la 13e Invitation Mégophias P1-P2 par groupes d’âge qui était présentée au début du mois, à Trois-Rivières. Près d’une quarantaine de nageurs âgés de 11 ans au début de la vingtaine ont représenté le club jérômien qui a terminé devant les 14 autres clubs présents à cette compétition.

 

Parmi les nageurs qui se sont démarqués, on note les prestations de Mia Desjarlais (13-14 ans, cinq médailles dont deux d’or), Sophie Marois (15 ans et plus, cinq

médailles dont trois d’or) et Thomas

Lafontaine-Giguère (13-14 ans, six

médailles, deux d’or et quatre d’argent).

«C’est une victoire d’équipe, car tout le monde a réussi à amasser des points», a reconnu l’entraîneur-chef du club de natation Neptune, Alexandre Gendron, dont le club regroupe environ 200 nageurs.

 

Pas juste former des athlètes

À la tête du club depuis cinq ans, Alexandre Gendron explique qu’il veut continuer à développer l’excellence sportive, mais aussi éduquer les jeunes. «Les valeurs que le jeune acquiert dans le sport lui serviront plus tard lorsqu’il sera sur le marché du travail où ce milieu est très compétitif. Nous voulons des champions dans l’eau, mais aussi en dehors de l’eau.»

 

La mise en place d’un programme d’excellence n’a toutefois pas pu se faire du jour au lendemain. «La persévérance et l’engagement, ça prend du temps à se bâtir. C’est un travail d’équipe avec les parents, le jeune et les entraîneurs», poursuit-il.

 

Plusieurs membres du club sont inscrits à l’option sport-études à l’école polyvalente Saint-Jérôme. Pour demeurer dans ce programme, ils doivent obtenir de bonnes notes académiques. Et à cela s’ajoute la discipline qu’exige l’entraînement. Malgré ces contraintes, l’appel de la natation demeure très fort selon l’entraîneur.

 

«Je suis chanceux, car les jeunes veulent être là. Ce n’est pas n’importe quel jeune qui veut être à la piscine pour s’entraîner à 6 heures du matin. Comme me le disent les parents, les jeunes s’engagent dans ce sport et c’est à nous de créer un environnement familial. La natation est un sport individuel, sauf qu’il se vit en équipe, que ce soit à l’entraînement ou bien lors des déplacements en compétition.»

 

La saison de plusieurs membres du club Neptune culminera avec la présentation des Jeux du Québec, en août prochain, à Longueuil.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de