Les nouvelles de nos sentiers

Par Production Accès
Les nouvelles de nos sentiers

Les nouvelles des sentiers des Pays d’en Haut, en collaboration avec Plein air Sainte-Adèle.

Le sentier Maple Leaf
Un bel héritage

Dominique Hamel (Plein Air Sainte-Adèle) Nous le savons tous, Sainte-Adèle regorge de sentiers patrimoniaux dont le mythique sentier Maple Leaf. Depuis octobre 2019, le Fonds Jackrabbit, issu de la fermeture du Laurentian Lodge Club de Shawbridge, et le groupe de la Traversée des Laurentides (TDL) se sont engagés à redonner les lettres de noblesse à ce sentier.

PASA, sous le leadership de Claude Chapdelaine, est très fier de s’associer à cette initiative pour identifier, restaurer et pérenniser les multiples portions de ce sentier qui reliaient jadis Labelle à Shawbridge.

Vous avez peut-être pu observer la nouvelle balise symbolique créée pour l’occasion. Elle rappelle celle originalement utilisée par Herman Smith-Johannsen pour marquer le sentier qu’il a créé avec son fils Bob de 1930 à 1932. Elle apparaît fièrement dans de nombreuses portions du sentier Maple Leaf 2.0 ! Cette initiative historique a jusqu’à présent permis de revitaliser plusieurs sections du sentier Maple Leaf. Entre Saint-Faustin, Sainte-Agathe et Val-David, c’est via les sentiers Nantel et Western. Puis de Val-David à Val-Morin et Sainte-Adèle, par le sentier Maple Leaf, qui y a conservé son nom d’origine.

L’appui de ces villes au travail des bénévoles a été déterminant jusqu’à présent. Celui de Piedmont et Prévost le sera tout autant pour mener le projet à ses origines… soit Shawbridge

(Prévost), où Jackrabbit avait établi ses quartiers au Laurentian Lodge Club.

Un projet plus grand que nature

Beaucoup restent encore à faire, mais le groupe est très actif cette saison afin de faire avancer ce projet pour que nous puissions laisser en héritage… un sentier plus grand que nature.

Et vous, cher lecteur et amateur de plein air, que penseriez-vous de faire de ce projet la première étape d’un projet de restauration des grands sentiers patrimoniaux des Laurentides ?

Son activité, son sentier

Dominique Hamel (PASA)   En hiver, tous les sentiers entretenus par Plein Air Sainte-Adèle (PASA) ont une fonction bien précise. Afin de pouvoir bien profiter de nos beaux sentiers, il est important que les utilisateurs choisissent le bon sentier pour la bonne activité.

Cette saison, nous avons remarqué que plusieurs marcheurs utilisent les sentiers de ski de fond tracés, les sentiers de ski nordique ou de fat bike pour leurs randonnées. Un sentier de ski de fond ou un sentier de Fat Bike qui a été marché devient malheureusement impraticable pour le fondeur ou le cycliste des neiges.

Lors d’une randonnée hivernale en raquette ou avec crampons, il est important de rester dans les sentiers de raquettes. Il est important d’apprendre à lire les balises et dans le doute, il faut rebrousser chemin pour s’orienter à nouveau. Vous trouverez des mini-cartes à plusieurs endroits dans les parcs pour vous aider à rester dans le bon sentier. Si vous utilisez les applis de géolocalisation, nos sentiers figurent sur les applis Trailforks et Gaia GPS.

Les sentiers de ski nordique du territoire de Sainte-Adèle sont réservés exclusivement à la pratique de ce sport (sauf si c’est indiqué que le sentier est partagé avec la raquette).

Du ski nordique sur sentiers patrimoniaux
Le coup de coeur de Carole

Dominique Hamel (PASA) Cette semaine Carole, membre du C. A. de PASA et grande sportive, nous propose son coup de cœur en ski nordique. Cette boucle d’environ 14 km, à faire en sens horaire, vous fera découvrir 5 jolis lacs et vous fera dévaler plusieurs belles descentes. Le point de départ est le stationnement Maple Leaf sur la Montée Pierre-Péladeau. Il faut traverser la rue et prendre le sentier Oxford-Cambridge (à gauche), le sentier Pijac, Johannsen Est et retour par la Oxford-Cambridge jusqu’au stationnement.

Bon ski!

Nouveauté à Morin-Heights
Leçons de ski de fond

Pour les personnes qui aimeraient découvrir les sentiers avec des skis de fond, mais qui n’en ont jamais pratiqué, la municipalité de Morin-Heights offre maintenant des cours de ski de fond. Il s’agit de leçon de ski classique et de pas de patin avec des moniteurs certifiés CANSI, pour des personnes seules et en groupe.

Pour une leçon privée de 60 minutes, le coût est de 55$ et 25$ pour une personne additionnelle. Le forfait iniski (initiation) est aussi disponible pour des familles (2 adultes, 2 enfants). Pour une durée de 75 minutes, le coût est de 175$. L’horaire des cours est la suivante : 9h30, 11h00, 13h00 et 14h30.

La réservation à l’avance est obligatoire. Vous pouvez appeler au 450-226-3232 poste 130.

Pour la multitude de sentiers que Morin-Heights offre, consultez leur site web : morinheights.com/Plein-air

Piedmont
Pérennisation du sentier « Wizzard »

La municipalité de Piedmont va procéder à l’achat d’une partie du lot appartenant aux Sommets de la Vallée dans le but de pérenniser le sentier « Wizzard » qui est situé entre la Réserve Alfred-Kelly et le Mont Olympia. Cette nouvelle a été annoncée lors du dernier conseil municipal qui avait lieu le 1er mars. Ce sentier de plus de 6,3 kilomètres sera dédié au ski de fond et à la randonnée pédestre. Il s’agit d’un terrain de plus de 400 000 mètres carrés.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Guy J.J.P. Lafond
Guy J.J.P. Lafond
1 mois

Merci!

Mise en exergue:

« Et vous, cher lecteur et amateur de plein air, que penseriez-vous de faire de ce projet la première étape d’un projet de restauration des grands sentiers patrimoniaux des Laurentides ? »

Je suis bien d’accord!
@:-)

t: @GuyLafond

Gaetan Allard
Gaetan Allard
30 jours

Tout à fait d’accord. En tant que grand amateur de plein air je réalise qu’on perd de plus en plus accès à nos sentiers dans les Laurentides au détriment de développement domiciliaire. Ces sentiers devraient,au même titre que bien d’autres lieux déjà reconnues, être eux aussi reconnues par les gouvernements comme sentiers Patrimoniaux intouchables au nom de leurs fondateurs 🤔🤔🤔

Christine Chabot
Christine Chabot
30 jours
Reply to  Gaetan Allard

Oui, tout à fait d’accord! Nous perdrons bientôt nos merveilleux sentiers du Chantecler. Personne ne semble s’en préoccuper. La Montée du Paysan est presque devenue une autoroute vers le Loup-Garou, personne ne s’en préoccupe non plus. Les citoyens qui demeurent dans ce coin n’ont plus accès au calme et à la tranquillité de la campagne!!
On va abattre ce bois immense et, la mairesse a préféré relancer le promoteur pour qu’il aille de l’avant avec son projet de construction domiciliaire qui avait été abandonné par les 2 maires précédents étant donné que les citoyens étaient contre. Et pas de consultation… Chez nous, pour abattre 1 seul arbre, il faut un permis de la ville et la permission!
Tous les sentiers sont entretenus par Plein air Ste-Adèle: raquette, marche, ski de fond, « fat bike ». On a entre les mains un joyau précieux mais… qui peut venir à notre aide pour que nous le conservions? Il y aurait un beau et grand développement plein air à y faire plutôt qu’à transformer ce secteur boisé en condos etc. Il y a urgence… Bientôt, ce sera trop tard…

Judith Cantin
Judith Cantin
1 mois

Bien d’accord pour soutenir la restauration des sentiers patrimoniaux!

Guy J.J.P. Lafond
Guy J.J.P. Lafond
15 jours

Pour les générations montantes, nous avons le devoir de mettre de l’avant nos valeurs les plus importantes, soit:

1- La protection de notre patrimoine naturel (forêt, flore, biodiversité, lacs et rivières)
2- Les Laurentides sont « un des plus beaux jardins de la Terre » et ne sont pas un méga chantier de construction. Désolé!

Organisons la résistance car l’air pur et l’eau cristalline des Laurentides sont ce qui nous ont fait si forts! Et nos enfants veulent, eux et elles aussi, hériter de cette force et de cette santé de la Nature.

À surveiller, / Just watch us,

t: @GuyLafond @FamilleLafond