Les parents tenus à l’extérieur de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord

Par Luc Robert
Les parents tenus à l’extérieur de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord
La directrice générale de la Régie, Mme Danielle Clément. (Photo : Archives Luc Robert)

Hockey mineur

La Régie intermunicipale de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord (RIARDN) n’autorise plus la présence d’accompagnateurs et/ou de spectateurs lors des activités se déroulant dans son enceinte à deux patinoires.

La mesure est active depuis lundi dernier, le 28 septembre. L’organisme a mis cette mesure en place, « afin de préserver la santé et la sécurité des citoyens, des jeunes et du personnel ».

« Nous voulons permettre aux enfants de pratiquer leur discipline préférée le plus longtemps possible, tout en réduisant le risque de contamination relié à la Covid-19. La Régie est consciente que la situation peut décevoir plusieurs parents et bénévoles. Cependant, il est important pour l’administration d’être proactive, en appliquant cette restriction, au moment où le nombre de cas augmente continuellement », a validé la directrice de la RIARDN, Mme Danielle Clément.

Toutefois, une exception est permise pour les adeptes en bas âges. « Au hockey mineur, pour les pré-novices et novices, ainsi qu’au patinage artistique et de vitesse pour les plus petits (groupes de fin de semaine), un accompagnateur sera permis. Nous avons installé des chaises, à la table d’entrée des joueurs dans le corridor, pour que les jeunes, déjà habillés, puissent enfiler leurs patins. Pour les plus jeunes, les parents ont aussi accès au vestiaire pour les habiller », a-t-elle ajouté.

Les allées et venues sont très bien contrôlées, depuis l’instauration des mesures précédentes, qui limitaient entre autres à 250 le nombre de spectateurs présents aux matchs des Panthères, avant l’arrivée en zone orangée.

« Avec les nouvelles mesures déployées dans les zones orange, chaque association ou club a l’obligation de tenir un registre d’entrée des participants. Avec les nombreuses flèches et rubans jaunes, le système de circulation fonctionne très bien. On a la chance de bénéficier d’un bâtisse moderne, avec des couloirs permettant des sens uniques d’entrées et de sorties. Les parents se sont assis dans les estrades sans grincer des dents, lors des premières mesures ».

Mme Clément ne peut en dire autant de l’attitude des jeunes participants.

« Ça doit être inhérent à la dynamique des différents sports, mais les jeunes ont besoin de recevoir des avertissements. Il y a de la négligence de leur part et on doit souvent faire des rappels. Je félicite les parents pour leur ouverture. Il faudrait que les jeunes soient confiants qu’ils seront affectés dans la pratique de leur sport, si nous devons sévir et être plus restrictifs ».

Les autorités de la Régie se sont procuré de l’équipement de pointe, pour contrer au maximum le coronavirus.

« En collaboration avec les Sélects du Nord, nous utilisons une machine à vaporiser d’équipement, ce qui réduit les risques de transmissions ».

Soulignons que les activités du patinage libre et du hockey libre ont été annulées jusqu’au 31 décembre 2020.

Matchs régionaux seulement

Dans un autre ordre d’idées, les déplacements interrégionaux en zone orange, dont fait partie la MRC Rivière-du-Nord, ne sont pas recommandés par le ministère de l’Éducation du Québec et la Santé publique.

Par conséquent, Hockey Québec a demandé à tous ses membres de limiter les régions dites orange à des matchs régionaux uniquement, afin d’assurer la sécurité et pérennité du hockey en ce début de deuxième vague.

Après avoir vu la LHJAAAQ annuler ses matchs de la dernière fin de semaine, les Panthères conseillent aux partisans de suivre leur site internet pour la suite des choses.

Partager cet article
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments