Les quatre accords toltèques

Par Production Accès
Les quatre accords toltèques

Valérie SPITZER

En début d’année, on se souhaite souvent la santé physique. Toutefois, celle du cœur et de l’esprit est tout aussi fondamentale, et elles sont toutes interreliées.

Connaissez vous le livre culte de Don Miguel Ruiz Les quatre accords toltèques ? Ces principes sont issus d’enseignements de chamans mexicains. En adoptant ces accords, votre perception changera et des transformations positives et puissantes pourront avoir lieu dans votre vie.

Premier accord : « Que votre parole soit impeccable. »

L’auteur rappelle l’importance de ne jamais utiliser la parole pour critiquer, que ce soit nous-même ou les autres. Il est facile de proférer des paroles désagréables à quelqu’un mais cela peut le blesser inutilement.

Connaissez-vous l’histoire du petit garçon qui était colérique et impulsif ? À chaque fois qu’il disait quelque chose de méchant, son père lui faisait planter un clou dans une barrière. Puis, quand l’enfant s’excusait, le père enlevait un clou. Toutefois, celui-ci a fait remarquer à son fils que, même si les clous étaient partis, les trous qu’ils avaient laissés, eux, étaient toujours là. Une belle métaphore pour démontrer que, même en s’excusant de nos paroles méchantes, la blessure infligée peut rester présente bien longtemps…

Deuxième accord : « Quoiqu’il arrive dans votre vie, n’en faites pas une affaire personnelle. »

Si quelqu’un vous dit que vous êtes laid, incompétent, égoïste, ses paroles ne sont que le reflet de ses propres croyances. En aucune façon, cela ne correspond à une réalité universelle. C’est vous-mêmes, en accordant votre attention à ce que la personne dit, qui vous empoisonnez et vous faites du mal inutilement.

Notre perception est souvent liée à ce que nous avons vécu dans le passé et les croyances que nos parents nous inculquent. Elle est donc différente selon chacun. « Peu importe ce que les gens pensent de moi, je n’en fais jamais une affaire personnelle. Si vous êtes heureux, vous aurez tendance à me dire des choses positives et l’inverse est vrai également. Sachant cela et reconnaissant ma valeur, je n’accorde plus de poids à ce que l’on pense de moi », écrit l’auteur.

Voici quelques exemples d’hommes qui ont réussi, justement parce qu’ils n’ont pas tenu compte des opinions personnelles de chacun. Stephen King a été refusé trente fois par des éditeurs qui trouvaient ses livres sans valeur, avant d’être enfin accepté. Walt Disney a été renvoyé d’un journal, car ses supérieurs trouvaient qu’il manquait d’imagination et de créativité! Les professeurs de Thomas Edison considéraient qu’il était un hyperactif trop bête pour apprendre quoi que ce soit!

Troisième accord: « Ne faites pas de suppositions! »

La plupart de nos problèmes viennent d’une perception faussée, elle-même liée au fait que nous faisons tout le temps des suppositions, surtout dans le cadre de nos relations.

Le meilleur moyen pour arrêter de faire des suppositions est de poser des questions et d’avoir une communication claire. Nous supposons que les autres sont sensés comprendre ce que nous sommes, ce que nous voulons, mais c’est faux et il vaut donc mieux aller vérifier.

Quatrième accord : « Faites toujours de votre mieux »

Cet accord découle des trois premiers et notre « mieux » change à chaque instant selon notre humeur, notre niveau d’énergie, etc. Il est donc important de ne pas être sévère envers nous-même pour éviter toute culpabilité. Si on est fatigué ou malade, il est inutile de trop en faire, car on va s’épuiser inutilement. En revanche, si on est en forme, il est important d’utiliser notre plein potentiel pour éviter regrets ou frustrations.

Quelle belle résolution pour 2019 de choisir d’appliquer au mieux ces quatre accords toltèques!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de