Les Sommets : Retour sur une saison unique

Par Marie-Catherine Goudreau
Les Sommets : Retour sur une saison unique
(Photo : Les Sommets)

Le dimanche 2 mai dernier marquait la dernière journée de ski au Sommet Saint-Sauveur. « Globalement, on s’en sort avec une saison extrêmement positive dans un contexte de pandémie », soutient le directeur marketing, Christian Dufour.

Printemps hâtif

Habituellement, la station de ski vise la fête des Mères pour la dernière de la saison, soit aux alentours de la mi-mai. « Cette année malheureusement, le printemps a été extrêmement hâtif. On parle d’une situation record en termes de fonte de neige. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas vu ça », souligne M. Dufour. Tout de même, la station a terminé avec 154 jours de ski, ce qui est dans la moyenne. C’est dû au fait qu’ils ont ouvert plus tôt. « On s’est rendu à la date qu’on s’était fixée pour cette saison. »

Comme la fin du mois de mars et le mois d’avril ont connu des températures estivales au-delà des 20°C, beaucoup de gens ont délaissé le ski et sont passés à d’autres activités, ce qui a eu un impact sur l’achalandage.

S’ajuster, tout le monde en même temps

« On est très content de ce qu’on a pu livrer et faire dans un contexte sans précédent. Les gens étaient présents, les mesures sanitaires ont été respectées. » Somme toute, M. Dufour se dit fier d’avoir livré une belle saison de ski aux gens. « On espère qu’ils ont apprécié parce que ça n’a pas été facile pour nous. » Il y a le couvre-feu qui a eu un impact important sur le ski de soirée, mais la situation a été ajustée pour les détenteurs de passe de saison.

Au niveau des mesures sanitaires, M. Dufour affirme que la station a eu une bonne relation avec la Santé publique dès l’ouverture. « On a eu énormément de suivi. Au moins 2 ou 3 par station durant le mois de décembre. » Toutefois, les constants changements concernant les règles sanitaires ont été difficiles, notamment pour l’équipe, explique-t-il. « Durant les mois de novembre et décembre, ç’a été très ardu et difficile pour les employés, compte tenu des nombreux changements à chaque semaine dans cette période. Pour les clients, ç’a été moins visible que sur les employés. » Mais une fois rendu à la mi-janvier, alors que les mesures restaient stables, la situation s’est améliorée et les gens ont commencé à s’habituer aux mesures en place.

Saison difficile pour les cours

Les principaux changements étaient surtout au niveau des cours de l’école de glisse et du ski de compétition. Permis, pas permis, permis pour les gens de zones oranges, permis pour tout le monde : les mesures étaient en constant changement. La station a tout de même procédé à l’embauche de moniteurs en début de saison, mais c’est seulement en février que les cours privés ont eu le « go » du gouvernement.

« On est très contents des équipes qui ont réussi à livrer une saison exceptionnelle. Je pense que les clients en sont reconnaissants. Beaucoup sont même venus leur dire merci pour le travail qui a été fait », conclut M. Dufour.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments