Les stations de ski y ont goûté durant le temps des fêtes!

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
Les stations de ski y ont goûté durant le temps des fêtes!

Ayant passé du froid sibérien au manteau de printemps en deux semaines, il faut avoir hiberné pour ne pas s’être rendu-compte du changement drastique de température, sens de l’humour plus ou moins appréciable de Mère Nature.

 

La saison de ski était pourtant bien entamée. La grande dame avait été généreuse d’un tapis de neige au début de l’hiver, et était même

revenue en force après un léger

redoux en décembre: «Au début des vacances scolaires, les conditions de neige et l’enthousiasme des adeptes étaient là. Noël tombait un mercredi cette année, point positif puisqu’il allait de soi que la majorité des gens prendraient une semaine de congé pour profiter des fêtes. Les stations envisageaient alors un bel achalandage, plutôt terni par les grands froids frisants le -35 degrés», mentionne Dean Booth directeur général de la station Mont-Habitant à Saint-Sauveur.

 

Le retour à la normale s’est fait lorsque le mercure s’est stabilisé là où il le devrait en cette période de l’année: «Les conditions à ce jour sont redevenues fantastiques! Après le froid il y a eu la pluie, mais dès que la neige nous est revenue, notre machinerie a fait son travail. Après de telles frasques météorologiques, la baisse du

niveau d’achalandage est plutôt due à un freinage psychologique. Les touristes ont plus peur de prendre la route pour se rendre dans les Laurentides, que des mauvaises conditions de glisse qu’ils pourraient y trouver», souligne M. Booth.

 

Même son de cloche pour Ski Chantecler à Sainte-Adèle. «Dans les faits, nous n’avons eu que quatre ou cinq jours de grands froids, plus difficiles et moins achalandés, et les stations ont toutes décidées

de fermer leurs pistes une journée pour cause de pluie, mais les

conditions sont vite devenues belles lors du redoux. Les adeptes ont eu droit à du ski de printemps, autant pour la surface de glisse que la température, mais en janvier! Ça, les skieurs locaux ont su en profiter, mais les touristes ne s’y sont pas rendus en grand nombre, pas tant à cause de la météo que des messages véhiculés par la radio par exemple, à propos de l’état des routes ou des conditions de ski, conseillant à tort aux gens de rester chez eux.

C’est décevant car une journée de réel mauvais temps en hypothèque au moins trois bonnes», déplore Nicky Latendresse directrice générale de la station de Ski Chantecler.  «Il est important de noter que les cours n’ayant pas eu lieu n’ont pas été annulés, mais plutôt reportés», clarifie-t-elle aussi.

 

«Mont Blanc a connu des journées exceptionnelles pendant la première semaine des vacances.  La station tient d’ailleurs à reconnaître le travail de son équipe d’enneigement dans ces conditions extrêmes. Le reste de la saison de ski est prometteuse, et nous vous invitons chez nous en grand nombre!», lance Linda Gousy adjointe administrative à la station de ski Mont-Blanc de Saint-Faustin.

 

Bien que l’impact de la mauvaise température ait été ressenti à tous les niveaux dans les Laurentides, la saison de ski semble repartie du bon pied. Il reste encore aux mordus des sports de glisse plusieurs jours de bonheur, puisque les stations de la région sont prêtes à les accueillir jusqu’en avril pour la majorité, et mettent tout en œuvre au quotidien pour offrir des conditions des plus agréables.

 

Alors pendant qu’il en est temps, boutonnez, emmitouflez et… dévalez!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de