Les variants inquiètent la Santé publique

Par France Poirier
Les variants inquiètent la Santé publique
Le ministre de la Santé et de Services sociaux, Christian Dubé. (Photo : Emilie Nadeau )

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a annoncé en point de presse mardi après-midi que dès le 15 mars, la vaccination sera disponible dans des pharmacies de Montréal et par la suite dans les pharmacies en région.

Pour le ministre Dubé, il était important de faire le point sur la situation. « En ce moment, on a l’impression que ça va bien, mais il y a deux courbes; la courbe de la souche ancienne qui descend toujours et la courbe du variant britannique. Ça semble une bonne nouvelle que nous atteignons un certain plateau avec les cas de COVID-19. Par ailleurs, 12 à 15 % des cas positifs représentent le variant et si ça change la semaine prochaine, ça peut devenir très inquiétant. On a peur surtout dans la région de Montréal. »

Le Dr Arruda a comparé les variants à des requins qui sont sous l’eau et attendent le moment idéal pour attaquer. « Nous surveillons ceux-ci de très près », a-t-il souligné.

Bonnes nouvelles

Il ajoute par rapport à la vaccination. « C’est un peu notre arme de destruction massive qui nous permet de baisser notre niveau de risque. Dans les endroits où les variants sont plus présents, comme à Montréal, on intensifie la vaccination. »

De plus, le gouvernement va mettre les pharmaciens à contribution, plus rapidement que prévu. « Avec les pharmaciens, on va accélérer la vaccination en pharmacie qui devait débuter en avril, on avance de deux semaines pour débuter le 15 mars. On a finalisé une entente avec l’Association des pharmaciens propriétaires alors que 350 pharmacies procéderont à la vaccination à Montréal dès cette date et ça va s’étendre aux régions par la suite. » Ça représente plus de 1400 pharmaciens propriétaires qui pourront procéder à la vaccination.

La vaccination régionale

Le directeur de la campagne de vaccination Daniel Paré a souligné qu’il est normal qu’on ne soit pas rendu pour la vaccination aux mêmes âges aux mêmes endroits. Ce n’est pas la même situation dans chacune des régions. Des livraisons importantes sont prévues dans les prochaines semaines.

Le ministre est revenu sur la première journée de vaccination de masse. « Il y a eu des enjeux et des ajustements qui sont normaux. J’aimerais rappeler l’excellent travail des équipes. Par ailleurs, on demande de ne pas arriver trop tôt pour votre rendez-vous, votre vaccin est réservé pour vous. De plus, il ne peut y avoir qu’un seul accompagnateur par personne. Lors de la vaccination, on vous fixe le rendez-vous sur place pour la 2e dose. Soyez souple et prenez le rendez-vous qu’on vous donne. »

Passeport vaccinal

« Le passeport dont j’ai parlé, pour répondre à une question d’un journaliste, est plus une opération numérique du registre de la vaccination qui existe déjà. Il n’y aura pas intrusion dans la vie des gens. On va travailler à rendre le gouvernement plus digital », a souligné le ministre Dubé.

 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments