Lettre d’opinion

Par Production Accès
Lettre d’opinion

Saint-Sauveur le 14 janvier 2019

 

Monsieur Le Préfet,

Comme citoyen, nous n’avons nulle part où aller afin de nous faire entendre sur certains enjeux majeurs découlant des dossiers régionaux. Une réalité pour les 42 000 habitants de la MRC des Pays-d’en-Haut dont certains auraient leur mot à dire.

L’enjeu actuel, c’est l’offre de services publics qui ne correspond plus à la réalité de 2019, nous privant du droit à la participation citoyenne dans l’enceinte politique.

Comment un citoyen peut-il exercer sa participation à la vie démocratique en rapport avec une telle culture et pratique actuelle, celle de tenir des assemblées publiques en plein jour de semaine à 13h15, si ce n’est que de s’absenter de son travail.

Une telle pratique a pour effet de réduire l’affluence de la participation citoyenne.

D’ailleurs, un très faible taux de participation, soit environ 10 personnes en moyenne par assemblée expriment clairement la situation. La majorité des citoyens présents proviennent d’une strate de la population, celle des pensionnés donnant ainsi l’impression aux autres citoyens d’être confinés dans une situation inégalitaire et manque de pouvoir.

Présentement, les maires, mairesses et vous, ne semblez pas vous préoccuper de cette situation malgré que tout le monde paye ses taxes. Sans bomber le torse et tomber dans le pessimiste à outrance, la largesse publique permet aux mairesses et maires de recevoir une double rémunération pour une journée de travail. Leur présence à cette journée leur permet d’encaisser 900.00 $ en plus du salaire versé par chacune de leur municipalité respective.

La situation actuelle est peu adaptée à la réalité de 2019, nous privant du droit à la participation citoyenne dans l’enceinte politique se voulant être une gouvernance de proximité. Comment pouvez-vous continuer à entretenir une telle culture, rendant invisible certains groupes de la population, voulant travailler de concert sur des enjeux réels affectant notre qualité de vie au quotidien.

Afin d’arrêter de se voir comme David contre Goliath, il serait impératif d’accroître l’accès aux assemblées publiques en soirée dès 2019, tout comme celles des assemblées municipales. Dans le contexte actuel, faire un pas vers le futur ne nécessite point d’être astronaute. Il ne s’agit que d’arrêter d’instrumentaliser cette pratique contre les citoyens qui veulent participer à la vie démocratique citoyenne.

Merci à vous d’avoir porté intérêt à ce type de lettre et espérant que le contenu soulèvera certaines réflexions se concrétisant par l’agir.

 

Alain Daviault
Saint-Sauveur, Québec
info@tria-g-nordlaurentides.com

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Sylvie FiliatraultAlain DaviaultaRichard Allard Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Richard Allard
Invité
Richard Allard

M. Daviault, je suis avec vous à 100% sur ce point. L’implication citoyenne doit être favorisée afin d’éviter que seuls quelques uns puissent exprimer leurs vues.

Alain Daviaulta
Invité
Alain Daviaulta

Il ne faut pas que cette enceinte politique permettre seulement à un petit groupe de gens ayant intérêt au bien être des leurs d’exprimer leurs opinions. La culture actuelle exercée en fait des élus qui développent: le syndrome de l’enfant téflon qui est la cause de certains comportements des élus et citoyens. Je suis convaincu qu’il serait fortement plus agréable d’avoir accès aux assemblées afin de partager entre eux et nous.

Sylvie Filiatrault
Invité
Sylvie Filiatrault

Monsieur Daviault, vous avez bien exprimé mon opinion. Je suis d’avis que la population ne connait pas bien les faits et gestes de la MRC des Pays d’en Haut. Outre les bacs et vente pour taxe, que fait la MRC pour nous.
J’espère aussi que les réunions puissent se faire en soirée.