Lettre ouverte de Léo Bourget

Par Journal Accès
Lettre ouverte de Léo Bourget

Projet de centre commercial à Piedmont

Il m’a été permis d’être l’un des cinq membres choisis pour faire partie du comité consultatif d’urbanisme élargi (CCUÉ) de Piedmont dans le dossier des anciennes cascades d’eau concernant son possible changement d’affectation de

récréo-touristique à commerciale et

résidentielle. J’ai remis ma démission ce mardi de ce comité parce que je considère le processus inacceptable, incomplet, manquant de rigueur et ne

respectant aucunement un processus démocratique comme promis par le maire Cardin à plusieurs reprises depuis

septembre dernier. J’ai joint ce comité, pensant que nous allions permettre aux citoyens de s’exprimer – avec le temps nécessaire – dans un climat respectueux. Ce n’est pas ce que j’ai constaté et j’en suis profondément déçu.

 

À ce stade-ci du processus, aucune analyse sérieuse des présentations des citoyens n’a été mise place au sein du CCUÉ, et voilà que Jean Beauchamp, Président dudit comité, nous propose une série de recommandations pour évaluation dans le but de les remettre au conseil municipal en janvier prochain.

 

Il m’apparaît évident qu’il n’y a aucune ouverture face aux représentations des citoyens, sans oublier l’apparence d’intimidation vis-à-vis ceux qui ont osé se présenter devant le comité avec des opinions différentes de celles de M. Beauchamp.

 

Vue la complexité de ce dossier et la confusion qui y règne, à mon avis, le comité ne dispose pas des connaissances et de l’expertise nécessaire pour faire des recommandations valables. Il est donc essentiel que la municipalité s’adjoigne des conseillers indépendants en urbanisme et en impact économique pour Piedmont et pour toute la région des Laurentides, en concertation avec la MRC des Pays-d’en-Haut et le CLD des Laurentides.

 

On ne peut se contenter d’une étude faite et financée par le promoteur: c’est comme de demander à la souris de garder le fromage. Je me questionne donc sur l’empressement du conseil municipal à procéder à un changement d’affectation du site à tout prix. La municipalité a-t-elle besoin de revenus à ce point?                                     

 

– Léo Bourget.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de