L’heure des choix

Par Marylin Deguire
L’heure des choix

Même les désabusés du système ont repris du gallon dans les Laurentides… L’achalandage des bureaux de vote par anticipation en témoigne. Est-ce que le seul fait d’être ouvert à tous et à des heures prolongées peut expliquer que le double de personnes se soient prévalues de leur vote avant le temps?

Plus que quelques jours avant que les Québécois ne statuent à l’endroit du leur chef. Jamais aura-t-on vu une campagne susciter autant d’engouement et d’effervescence. Même les désabusés du système ont repris du gallon. L’achalandage des bureaux de vote par anticipation en témoigne. Est-ce que le seul fait d’être ouvert à tous et à des heures prolongées peut expliquer que le double de personnes se soient prévalues de leur vote avant le temps? Dans Bertrand, 13% des votants se sont exprimés contre 5,56% en 2003. «J’ai dû me rendre quatre fois porter des bulletins de votes supplémentaires», confie Lucie Trudel, directrice adjointe du scrutin. Un électeur a même confié qu’il n’avait pas voté depuis 27 ans! Ci-haut, un jeune homme de 19 ans est fier de se prévaloir de ce droit pour la première fois de sa vie. Les candidats lancent un appel à ce que des milliers d’autres l’imitent lundi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de