Lili-Ann De Francesco nous fait son cinéma!

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Lili-Ann De Francesco nous fait son cinéma!

Après avoir fait la une du journal Accès en février 2015 alors que tous les yeux du Québec étaient rivés sur elle à La Voix 3, et qu’elle fasse un tabac depuis deux ans en tant qu’animatrice Web de La Voix junior, voilà qu’elle nous fait maintenant son cinéma en tenant le rôle principal féminin dans le film La chute de Sparte qui prendra l’affiche en juin. Décidément, ce ne sont pas les talents qui manquent à Lili-Ann De Francesco!

Née il y a 18 ans au sein d’une famille ouverte sur le monde artistique, Lili-Ann a tout le soutien nécessaire de ses parents pour faire une carrière prolifique dans le milieu dans lequel elle baigne maintenant depuis un bon moment. Depuis La Voix, elle chante régulièrement en duo père-fille avec Sébastien De Francesco de Motel 72, et la musique demeure sa priorité dans sa projection de vie. Elle est toutefois ouverte à tout ce qui peut se présenter et lui offrir une expérience dans le milieu artistique, et plonge tête la première à tout coup.

« La chanson a toujours été ma première passion alors je continue, mais j’ai découvert autre chose avec la télé, l’animation et maintenant le cinéma. Je me suis dit que je n’allais jamais être fermée à tout ce qui a rapport au milieu artistique et je ne vais certainement pas mettre la musique de côté puisque j’aimerais sortir mon album éventuellement. »

Alors que sur le plateau de tournage elle doutait d’elle-même dans ce monde encore inexploré, son entourage l’a si bien prise en main qu’elle s’est sentie à la hauteur du jeu d’actrice qu’on lui demandait d’interpréter. « Au début, j’étais stressée vu que je n’avais pas vécu autre chose et je doutais de moi, mais j’ai tellement été entourée de personnes formidables et surtout d’un réalisateur incroyable qui m’a donné de bons commentaires, que j’ai vraiment aimé mon expérience. »

Lili-Ann considère avoir tant appris en trois mois de tournage. « Je me demandais comment j’allais réagir et comment ça se passerait sur le plateau, car je ne connaissais personne à part Lévi Doré (le rôle principal) que j’avais rencontré aux Gémeaux, mais finalement, c’est comme si j’étais chez moi avec ma famille à apprendre des choses incroyables! J’ai beaucoup appris du cinéma en trois mois. Travailler avec les comédiens, être soutenue de façon amicale et constructive m’a aidée à savoir comment faire. À passer tout ce temps ensemble sur le plateau chaque jour à partager, j’en ai découvert des nouveaux meilleurs amis (décodez des best en langage de jeunes). »

Par contre, les heures de tournage… « Oulala!, s’exclame Lili-Ann. On a beaucoup tourné dans le décor de l’école Calixa-Lavallée à Montréal-Nord, donc on commençait à 7 h le soir et on terminait à 5 h du matin! Oulala! Mais à cause de l’adrénaline et le feeling de tourner de nuit, on riait davantage même si on était fatigués et ça s’est bien passé. C’est sûr que ça a bousculé mon horaire et que j’ai trouvé ça difficile de concilier tout ça, mais j’ai fait l’école à la maison avec l’aide de mes professeurs super compréhensifs qui m’envoyaient mes notes de cours, et mes amis que je voyais moins, mais qui m’aidaient. Je me suis bien organisée. J’ai pu reprendre mes examens par la suite… et j’ai réussi mon secondaire 5 ! »

Désormais en première année collégiale à Lionel-Groulx après avoir terminé son secondaire à l’école Augustin-Norbert-Morin à Sainte-Adèle, Lili-Ann poursuit ses études dans le programme Théâtre musical du réputé collège. Avec ses parents, il est clair entre eux trois que les études doivent se faire, mais que si une offre déterminante pour sa carrière se présentait, la jeune femme de 18 ans pourrait accepter, maintenant qu’elle a prouvé pouvoir mener de front sa vie en kaléidoscope.

« Même avec mes contrats, je ne mets pas mes études de côté. Au collégial, c’est plus difficile et ça demande beaucoup d’adaptation, mais la musique, la télé et tout ce qui touche au milieu artistique passent en premier pour moi et je vais faire en sorte que ça se passe bien. »

Lili-Ann De Francesco (au centre) dans le rôle principal féminin dans le film La chute de Sparte qui prendra l’affiche en juin. PHOTO: Courtoisie
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de