Lili-Ann De Francesco vit son moment!

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Lili-Ann De Francesco vit son moment!
Apparition au party des Spartiates. Véronique arrive à la soirée. PHOTO: Courtoisie

Première du film La chute de Sparte

À la suite de l’article qui annonçait que l’Adéloise Lili-Ann De Francesco avait décroché le premier rôle féminin dans le film La chute de Sparte, voilà que je vais à sa rencontre à la veille de la première à Montréal. Alors que le film sera à l’affiche à travers le Québec le 1erjuin, comment se sent la jeune comédienne dans cette première aventure cinématographique?

Lili-Ann De Francesco est fébrile à la veille de la première du film dans lequel elle a joué le premier rôle féminin auprès de Lévi Doré.

Après cette expérience cinématographique qui lui a fait découvrir un autre talent qu’elle possède après ceux de chanteuse et d’animatrice, elle a hâte de connaître la réaction des gens et d’entendre les critiques.

Dans ce scénario, écrit à partir du livre signé par Biz, les situations sont celles des jeunes de nos jours, pris entre secondaire, folie du sport, popularité auprès des filles et des garçons, reconnaissance des pairs, intimidation, peur de l’échec et du ridicule, sexualité, identité et parfois même, suicide. Est-ce que Lili-Ann, maintenant en première année de cégep, reconnaît ces situations?

«Absolument! On peut tous s’y associer. C’est exactement ce qu’on vivait au moment du tournage: la fin de notre 5esecondaire. Ce sont les péripéties, les drames, l’amour, les amis, les partys.»

Le film étant truffé de plusieurs leçons d’humanité autant pour les jeunes que pour les adultes, la nouvelle actrice croit que les jeunes vont se sentir concernés et bien réagir, puisque le scénario raconte leur réalité… pas toujours rose.

Quant à la folie sportive, la compétition, la popularité, la peur d’être déchu, elle qui vivait le monde de la danse dans sa réalité écolière, la fierté des spectacles de fin d’année, ça ressemble en tous points aux parties sportives du film et au cheerleading.

Pour les jeunes, être reconnus par leurs pairs et fêter la fierté de la réussite ou de l’accomplissement est toujours «festif»… à leur manière.

Pour Lili-Ann qui chante, anime une émission jeunesse sur le web et fait du cinéma, ses rapports avec ses amis et amies s’en sont-ils ressentis? «Pas besoin de beaucoup d’amis ou amies! Des fois, juste une personne qui t’appuie dans tes projets suffit.»

Dans sa réalité, la jeune femme a senti la solidarité amicale autour d’elle pour l’aider à atteindre ses buts et réaliser ses rêves.

Synopsis du film

Quand on est jeune, on a parfois l’impression d’avoir tout le monde à dos. C’est le cas de Steeve Simard (Lévi Doré), 16 ans, quientame sa dernière année à la polyvalente Gaston-Miron de Saint-Lambert. Intellectuel au sens critique très aiguisé, il peine à établir des liens avec ses parents et les autres élèves.

Il n’a qu’un seul ami: Virgil. Pour tromper sa solitude et meubler son imaginaire, il se réfugie dans la lecture et la musique.

Mais un incident avec la grosse brute de l’équipe de football des Spartiates forcera Steeve à sortir de sa tête pour prendre son destin à bras le corps. En contrepoint, il y a Véronique (Lili-Ann DeFrancesco).

La découverte d’une relation possible avec l’une des belles filles de l’école lui dégagera un pan d’horizon insoupçonné.

Tristan Dubois réalise le long métrage en plus d’en avoir rédigé le scénario avec Biz, l’auteur du livre original. Production québécoise de Parallaxe Films.

La Chute de Sparte sort sur les écrans à travers le Québec le 1er juin.

À lire aussi: www.journalacces.ca/a-la-une/lili-ann-de-francesco-cinema/

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de