Lock-out chez Béton Rive-Nord

Par Journal Accès

Dur réveil au lendemain de la fête des Mères pour la vingtaine d’opérateurs de bétonnière, mécaniciens et opérateurs de machinerie lourde de Béton Provincial.

 

Prêts à retourner travailler comme à l’habitude, ce lundi, la vingtaine de travailleurs se sont butés à une usine déserte, des portes verrouillées, des gardes de sécurité et un système de caméra haute sécurité. Vraisemblablement, l’employeur a pris les dispositions nécessaires pendant le week-end pour déplacer la machinerie et fermer les usines de St-Jérôme, St-Lin et Piedmont.

 

L’employeur, par la voix de son procureur, aurait confirmé au Syndicat qu’il se prévaut de son droit de décréter un lock-out pour une durée illimitée.

 

Rappelons que devant les offres de l’employeur, les travailleurs de Béton Provincial avaient exercé une journée de grève vendredi dernier sous forme de journée d’étude. Les dernières offres de l’employeur placent les travailleuses et travailleurs des plans de St-Jérôme, Piedmont et St-Lin au dernier rang des conditions de travail de l’industrie, selon les syndiqués.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de