L’œuvre d’un artiste de Val-Morin y sera intègrée!

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval

Surprise et fierté au Théâtre du Marais!

C’est Gilles Boisvert, artiste des Laurentides qui a été retenu pour l’intégration de l’art à l’architecture du nouveau Théâtre du Marais. Surprise et fierté! Il est de Val-Morin!

 

Dans le processus rigoureux de la sélection des trois artistes présentant une esquisse, l’un d’eux devait provenir de la région des Laurentides.

 

Le comité composé d’un représentant du propriétaire, de l’architecte du projet, d’un représentant des usagers, de deux spécialistes des arts ainsi qu’un représentant du Ministère de la culture et des communications, a choisi l’impression céramique sur verre de Gilles Boisvert pour l’intervention artistique sur le mur-rideau avant du foyer du nouveau Théâtre du Marais.

 

L’œuvre s’intitule Geste et Rythme. «Dans sa performance sur scène, l’artiste, qu’il soit comédien, humoriste, chanteur ou musicien, utilise le geste et le rythme comme éléments essentiels. C’est l’énergie du spectacle» mentionne l’artiste pour présenter son œuvre.

 

Depuis 1961, ce sont plus de 2 700 œuvres qui ont été réalisées sur l’ensemble du territoire québécois dans des lieux publics grâce à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics. Cette imposante collection, dont la valeur est estimée à quelque 80 millions de dollars, témoigne de la diversité d’expression des artistes et constitue déjà une part importante du patrimoine artistique québécois.

 

À ce jour, elle demeure la seule mesure gouvernementale en Amérique du Nord, tant à l’échelle provinciale que fédérale, qui a pour objet l’intégration des arts dans les bâtiments et les lieux publics.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de